Auto

Laurents Hörr, l'homme fort du début de saison ELMS !

European Le Mans Series
28 juin. 2021 • 14:00
par
dbristol
Laurents Hörr est tout simplement impressionnant en European Le Mans Series depuis le début de l'année sur la Duqueine M30-D08 #4 de DKR Engineering. Le double champion Michelin Le Mans Cup chez DKR Engineering et 3e des 24 Heures de Daytona 2021 en catégorie LMP3 a débuté sa saison par l'Asian Le Mans Series avant de basculer sur sa saison européenne. Endurance-Info a fait le point avec lui !
Laurents Hörr

Laurents Hörr a démarré son année 2021 en Asian Le Mans Series sur la Duqueine M30-D08 de DKR Engineering avec Jean Glorieux. Les résultats ont un peu tardé à venir avec, au final, une 4e place à Dubai en Course 2 puis deux 5e places à Abu Dhabi.« Bien sûr, ce n’est pas ce que nous espérions et ce à quoi nous nous attendions, mais il y a eu pas mal de choses positives. Nous avons souffert un peu à Dubai, mais à Abu Dhabi, nous étions vraiment solides et je pense que nous aurions pu au moins remporter une des deux courses là bas. Malheureusement ce ne fut pas le cas, mais j’étais ravi de constater que nous étions dans le rythme avec la voiture. »

 

Après l'Asie, direction l'Europe pour le jeune pilote (23 ans). Depuis le début de la saison ELMS, il brille en LMP3 sur la voiture de DKR Engineering comme on a pu le voir lors de son premier relais à Bercelone, avec ses deux pole positions consécutives et sa victoire lors de la dernière manche au Castellet. « DKR Engineering, Duqueine Automotive et moi-même avons énormément travaillé cet hiver. Certes, nous n’avons pas pu tout démonter en Asian Le Mans Series, mais à Barcelone, j’étais vraiment bien dans la voiture avec un bon rythme en course. J’ai beaucoup travaillé sur moi-même, je dois avouer, et l’équipe a beaucoup bossé sur la voiture. Cela paie maintenant ! »

DKR Engineering

Même si le succès s'est aussi fait un peu attendre en ELMS, le pilote allemand a enfin décroché sa première victoire (et pour son équipe aussi) dans ce championnat. « Le début de championnat a quelque peu été décevant parce que je sais que nous aurions pu gagner les deux premières manches ou viser au moins un podium à Barcelone et au Red Bull Ring. Ce fut dur pour moi mais aussi pour toute l’équipe. En Autriche, nous avions un meilleur rythme de course qu’en Espagne, mais nous avons tout simplement été malchanceux avec une LMP2 qui nous a percutés lors du premier tour. Cela arrive surtout maintenant que les LMP2 sont moins rapides et que les écarts sont plus serrés. Dès que vous mettez un gentleman driver dans une LMP2 en début de course, vous vous retrouvez avec des LMP3 au milieu du peloton des LMP2. Nous avons décroché notre première victoire lors des 4 Heures du Castellet. Ce fut un week-end parfait avec la pole position, la victoire et le meilleur tour en course. Je n'arrive pas encore à y croire ! »

 

Depuis deux courses, il est associé au pilote français, Jean-Philippe Dayrault. « Je roule avec lui depuis le Red Bull Ring. Il a eu ce contact au Red Bull Ring, mais ce n’était pas sa faute. Il a un bon rythme en course, il a beaucoup d’expérience, je savais qu’au Castellet, si tout se passait bien, la victoire pouvait être au bout. »

Podium ELMS LMP3

J’espère aller bientôt en LMP2 !

 

Même si COOL Racing domine la catégorie LMP3 en ELMS, DKR Engineering s’est bien rapproché avec ce succès en France. «Mon but est d’au moins finir sur le podium de toutes les courses restantes. On verra ensuite à la fin de la saison où nous nous situons. Notre but, à DKR et moi-même, a toujours été d’être bien placé au championnat voire de le gagner. Nous avons encore nos chances, il reste trois manches, mais le niveau est vraiment relevé cette année. United Autosports n’a pas le rythme qu’elle avait l’an dernier, l’équipe n’a toujours pas gagné la moindre course donc je pense que rien n’est encore joué pour le moment. »

 

A terme, Laurents Hörr vise la catégorie LMP2 : "Passer en LMP2 n'est pas chose facile car cela demande beaucoup de moyens. Je suis passé tout près de rouler en LMP2-Am en Asian Le Mans Series, mais le projet n'est pas allé à son terme. Tout est une histoire de budget; mais j’espère y aller bientôt."  

Laurents Hörr
@Facebook Laurents Hörr

Je me sens comme en famille chez DKR Engineering !

 

Grâce à ses bons résultats en ELMS, l'Allemand s'est vu offrir un test avec l’Oreca 07 #30 de Duqueine Team lors d’une séance organisée à Mortoland Aragon il y a quelques jours. « J'ai eu la chance de piloter une LMP2 pour la première fois, j’attendais ce moment avec beaucoup d’impatience. Ce fut une expérience exceptionnelle dans ma carrière et j'en suis super heureux ! Kendy (Janclaes, le patron de DKR, ndlr) et moi poussons vraiment fort pour obtenir une LMP2 dès l’année prochaine. Cependant, nous avons encore quelques zones d’ombre pour le moment car nous ne connaissons pas le règlement 2023. Nous voulons juste savoir si nous pouvons avoir une voiture, mais pour plus d’une année car sinon ce sera compliqué pour l’équipe. En tout cas, mon souhait est de poursuivre avec DKR aussi longtemps que possible. Bien entendu, si un jour je décrochais un contrat officiel, Kendy ne serait pas fâché contre moi si je quittais l'écurie, mais en dehors de cela, j’ai prévu d’y rester. Je me sens comme en famille chez DKR ! »

Oreca Duqueine
à Speer Racing / paoladepalmas

Laurents Hôrr disputera la reste de la saison ELMS en LMP3 et sera au départ de Road to Le Mans en août toujours chez DKR. 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article