Auto

Après sa victoire au Nürburgring, Michael Christensen prépare Le Mans !

WEC
24H Nürburgring
16 juin. 2021 • 14:00
par
dbristol
Michael Christensen était de retour ce week-end en WEC pour les 8 Heures de Portimão. Remplacé par Neel Jani au volant de la Porsche 911 RSR-19 #92, il fait désormais office de pilote numéro 3. Le Danois ne s’est pas reposé pour autant puisqu’il a remporté il y a dix jours les 24 Heures du Nürburgring, course qui manquait à son palmarès, avec Kévin Estre et Matteo Cairoli sur la Porsche 911 GT3 R #911 de Manthey Racing. Endurance-Info l'a rencontré au Portugal…
Michael Christensen

Comment s’est passée votre course des 24 Heures du Nürburgring ?

 

« Ce fut une course difficile, mais on le sait, on est préparé pour cela. Ce fut à nouveau un gros défi cette année avec des conditions de courses piégeuses. C’est surtout une histoire de gestion des risques. Nous savions que nous nous battions pour la victoire ou les toutes premières places et vous ne voulez surtout pas faire l’erreur qui va faire que vous n’allez pas gagner. Vous devez être rapide, pousser, mais d’un autre côté, vous devez garder les yeux ouverts pour les drapeaux jaunes, l’huile, les accidents, les débris, etc…Certes, ce fut une course qui a été raccourcie mais il a fallu pousser tout le temps. Nous n’avons pas fait d’erreur au bout du compte et nous l’emportons ! Je suis vraiment heureux… »

 

Ce succès a-t-il le même goût qu’une victoire normale sur une course de 24 heures ?

 

« C’est vrai que ce fut une course différente, raccourcie. Mais je dirais cela fait combien temps que les 24 Heures du Nürburgring ont eu lieu complètement. Le drapeau rouge est souvent sorti. C’est vrai que la coupure a été longue, ce fut pareil pour tout le monde. Cela donne moins de temps de pilotage que d’habitude, mais il faut que vous soyez là, présent mentalement, que vous ne fassiez pas d’erreur. C’est important et on l’a vu au nombre de crashs après la reprise de la course. Au final, cela reste exactement le même défi sauf que c’est plus court. »

Porsche 911 Manthey Nurburg

Le Nürburgring était la dernière qui me manquait parmi les plus grandes courses d’endurance au monde.

 

Est-ce une victoire importante dans votre carrière ?

 

« Oui, très spéciale même, celle-ci je la voulais vraiment. Pour moi, c’est la dernière, celle qui me manquait parmi les plus grandes courses d’endurance au monde. J’ai gagné Le Mans, Spa, Daytona, Sebring et maintenant le Nürburgring. Cette dernière, c’est la plus difficile de toutes à décrocher. On peut passer toute une carrière à disputer cette épreuve sans la remporter car elle est si spécifique. Je sens que mon palmarès est plus complet maintenant. Donc oui, elle est particulièrement importante dans ma carrière… »

 

Vous pouvez donc arrêter maintenant…

 

« (rire).Non, mais maintenant, je peux me retourner sur mon passé et être fier de ce que j’ai pu accomplir ! Mais rassurez-vous, j’ai toujours faim de succès !»

Equipage vainqueur Nurburg 2021

La déception de ne pas être reconduit en WEC a été grande !

 

Vous êtes de retour sur la Porsche 911 RSR-19 en WEC. On vous imagine heureux…

 

« Oui, tout à fait. Ma dernière course au volant de la Porsche 911 RSR remonte à la dernière manche de la saison 2020 à Bahreïn. Je me sens comme à la maison dans cette auto et je sens que je fais toujours partie de ce groupe WEC. Je suis vraiment ici pour aider Kevin et Neel. »

 

Vous n’avez pas été reconduit en tant que pilote à plein temps en WEC cette saison. Une grosse déception pour vous ?

 

« Ne pas prendre part à la saison a été une grosse perte et ce fut très dur à digérer. Avec Kevin et l’équipe, nous avons prouvé, année après année, non seulement en 2019 avec notre victoire au Mans, mais aussi en 2020 que nous étions très solides. Je sais que j’avais une valeur et tout d’un coup vous n’en avez plus, ce fut vraiment dur. La déception a donc été grande, mais j’ai aussi compris que, du coté de Porsche, il fallait aussi qu’ils gèrent leurs pilotes. Je ne suis qu’un de ceux-là, je fais du mieux que je peux dans les voitures qui me sont confiées. J’ai donc compris la situation, même si j’aurais aimé rester en WEC. »

Porsche Portimao 2021

 

Quel était votre programme ce week-end en vue des 24 Heures du Mans ?

 

«  Nous avions déjà fait quelques tests pour cette course, mais aussi en vue des 24 Heures du Mans. C’est une bonne chose pour moi et Fred (Makowiecki) d’être là (sur la #91), cela nous permet de reprendre le rythme. Je connais Neel mieux maintenant depuis ces essais même si je le connaissais un peu avant. Je sais mieux ce qu’il veut de la voiture et comment je peux l’aider. Donc comme je l’ai dit, cela nous permet de nous remettre dans le bain, d’avoir du rythme car Le Mans est la plus grande course au monde. »

 

Votre gros objectif va donc être Le Mans…

 

« Maintenant que j’ai gagné les 24 Heures du Nürburgring, maintenant Le Mans est la plus importante. Ca l’a toujours été de toute façon, même si je courrais après un succès au Nurburg. »

Michael Christensen

Comment s’est passée votre course à Portimão ?

 

« Nous avons eu un bon début, mais comme il faisait plus chaud et que la température de la piste augmentait, nous avons eu du mal avec l'adhérence. À la fin, quand ça a refroidi un peu, la situation s'est un peu améliorée, mais à ce moment-là, nous avions déjà trop perdu. De plus, à la fin, nous avons été très malchanceux avec le Full Course Yelmlow, cela nous a coûté la deuxième place. C'est parfois comme ça que ça se passe en course. »

 

On imagine aussi, qu’après l’annonce de Porsche en LMDh, vous êtes très intéressé…

 

« Complètement ! Comme on l’a dit, j’ai remporté toutes les classiques, j’ai montré, je pense, mon potentiel depuis pas mal d’années maintenant avec Porsche. J’aimerais continuer avec eux pendant encore un bon moment tout en regardant ce qui se passe dans le monde de l’Endurance qui bouge pas mal en ce moment. Le prochain grand chapitre va être le LMDh. C’est juste devant mes yeux et évidemment je suis très enthousiaste. Ce serait un rêve d’en faire partie, vraiment, et en plus avec Porsche. Je vais donc continuer à faire mon travail, du mieux possible, et j’espère avoir ma chance… »   

Porsche #92 Portimao 2021

Serez-vous également en lice pour les 24 Heures de Spa ?

 

« Oui, c’est le programme. J’espère y être mais je ne peux pas encore vous dire dans quelle équipe ! »

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article