Auto

Tom Ferrier (TF Sport) ravi du début de saison en WEC et en ELMS

WEC
European Le Mans Series
11 juin. 2021 • 18:00
par
dbristol
Tom Ferrier, le patron de TF Sport, était un homme heureux dimanche dernier. Après seulement trois courses en LMP2, Racing Team Turkey, soutenue par son équipe, a remporté sa première course en LMP2 Pro Am avec Harry Tincknell, Salih Yoluc et Charlie Eastwood (Oreca 07 #34). TF Sport est aussi très impliqué en WEC avec deux Aston Martin Vantage GTE, la #33 et la #777 de D'Station Racing. Avant le début des 8 Heures de Portimão WEC ce week-end, nous avons pu rencontrer Tom Ferrier...
Aston Martin Vantage TF SPort

Commençons par le WEC avec un premier meeting à Spa très compliqué avec deux châssis bien abimés dès le Prologue…et un bon résultat final le dimanche !

 

« Oui, c’est cela, un châssis a dû être changé, l’autre était réparable. Pour être honnête, je ne me rappelle pas avoir eu un matin comme celui là dans ma carrière avec deux voitures dans le mur. Les gars ont fait un très bon travail pour remettre les deux voitures sur leurs roues. Ils ont bossé très tard le lundi soir pour que la voiture soit prête le mardi. Ils ont tout simplement été fantastiques, on a perdu un minimum de temps de roulage grâce à eux. Je dois dire que je suis très fier de mes mécaniciens. Cela nous a fait manquer la première journée du Prologue mais on a vite trouvé le bon équilibre, le bon set-up dès le 2e jour. C’est vrai que l’on n’a pas débuté de la meilleure des manières, mais le résultat en fin de semaine est vraiment bon. Ben (Keating) a fait du super travail en qualifications en décrochant la pole position et lors de son double relais en course. Au final, on prend la 2e place des GTE Am avec la voiture de Ben (avec Dylan Pereira et Felipe Fraga) qui roulait pour la première fois chez nous et avec l’Aston Martin. La voiture de D’Station Racing (#777 de Satoshi Hoshino, Tomonobu Fujii, Andrew Watson) s’est aussi bien comportée, les pilotes ont vraiment beaucoup appris. Les deux autos ont été rapides, je suis ravi, c’est un bon début de saison pour TF Sport.» 

 

Le titre WEC est votre objectif…

 

« A 100 % oui, mais la saison est longue, il y aura beaucoup de points à prendre. Et cela commence dès ce week-end avec ces 8 Heures de Portimão… »

 

Aston D'Station et Aston TF Sport

 

Au mois août, vous serez de retour aux 24 Heures du Mans où vous avez gagné en 2020 (Salih Yoluc, Chalres Eastwood et Jonathan Adam). Que gardez vous en tête de ce moment ?

 

« Du soulagement (rire) ! Nous venons au Mans depuis 2017, c’est un très grand événement. Nous avons été plusieurs fois en mesure de gagner, mais pour différentes raisons, nous n’avons jamais réussi à tout mettre bout à bout pour l’emporter. L’année dernière, tout s’est enchainé, les pilotes ont été fantastiques, les membres de l’équipe ont été brillants. La voiture n’a eu aucun souci, ce fut la course parfaite. Avec l’équipage que nous avons cette année, nous pouvons le refaire. »

 

Certainement, mais on dit souvent que gagner une fois c’est déjà bien, mais deux fois de suite au Mans, c’est très compliqué !

 

« On est bien d’accord surtout qu’il y aura 24 voitures sur la grille GTE Am pour cette édition. Les équipes sont solides avec de très bons équipages. Il nous faudra rééditer notre exploit, mais je suis vraiment impatient d’y retourner ! »

 

victoire TF SPort Le Mans 2020

 

ELMS maintenant. Vous roulez pour la première fois en LMP2 via Racing Team Turkey. Pourquoi ce choix ?

 

« Principalement à cause de Salih (Yoluc). C’est quelque chose qu’il voulait vraiment faire. Il avait dit que s’il gagnait Le Mans et le titre WEC en GTE, il franchirait alors une marche au niveau des catégories. Déjà un peu avant le titre WEC à Barhain, nous avons commandé l’Oreca 07. C’est très différent pour lui et pour nous de ce que nous avons fait auparavant. »

 

Est-ce plus compliqué de gérer une LMP2 et une GTE en ELMS que deux GTE en WEC ?

 

« Un petit peu, oui. Nous avons décidé de structurer l’équipe un peu différemment. L’Aston Martin Vantage a GTE a un team manager qui gère l’équipe dédiée à cette voiture. Je chapote un peu le tout, mais je le laisse faire. C’est différent c’est vrai, nous avons toujours été habitués au GTE, à faire rouler des Aston Martin Vantage, à être en relation avec l’usine. En tout cas, c’est intéressant et nous apprenons beaucoup. »

 

Racing Team Turkey

 

On a parlé de Salih Yoluc et de sa découverte du LMP2, mais qu’en est-il de vous et de votre équipe ?

 

« Cela se passe bien. Comme je l’ai dit, nous ne sommes pas habitués à la catégorie LMP2, mais on y prend beaucoup de plaisir. Quelqu’un comme moi qui a toujours été habitué aux GTE, il faut que je me fasse à tous ces réglages, aux différents set-ups et à l’aéro de ces autos. Je suis un peu en phase d’apprentissage en ce moment, j’essaie de comprendre et d’emmagasiner les informations. Nous apprenons vite cependant. A Barcelone, nous avons souffert avec notre set-up et n’avons pas été assez rapide. Salih a eu un accrochage après quelques tours. Nous avons bien travaillé ensuite comme l’a prouvé notre première pole position au Red Bull Ring. C’est bien car nous sommes en Pro Am, on ne pense pas aux pole positions et aux victoires au général. Ce fut un bon moment et cela s’est concrétisé par une 2e place de catégorie en course. Au Castellet, nous avons obtenu la première victoire de Racing Team Turkey après seulement trois courses dans leur première saison, c'est juste génial. Cela prouve que tout le monde travaille dur pour faire de ce programme un succès. »

 

Parlez nous de votre pilote au Red Bull Ring, Logan Sargeant…

 

« Il a été tout simplement impressionnant. Je le connaissais déjà car il a terminé 3e en FIA Formule 3 l’an dernier. Je savais qu’il cherchait une expérience en Endurance et en LMP2 en particulier. L’opportunité s’est présentée avec l’absence de Harry (Tincknell) pour cause de manche IMSA. Nous l’avions déjà fait rouler lors du Prologue de Barcelone. Il avait déjà été bon, mais là au Red Bull Ring, il a signé la pole position devant tous les pilotes Platinium. Il m’a vraiment bluffé, j’avoue, et je sais qu’il a surpris pas mal de gens ! S’il y a d’autres clashs pour Harry, il reviendra. C’est un super gars aussi humainement, je suis sûr que s’il n’est pas dans notre voiture, il trouvera un baquet autre part. »

 

Logan Sargeant

 

Vous continuez toujours en GT3 également…

 

« Oui, nous avons deux courses en GT Open à disputer avec les champions GT4 America Pro-Am, Robby Foley et Michael Dinan, sur unes Aston Martin Vantage GT3. Nous avons aussi quelques courses en British GT. Nous serons aussi en lice pour une course GT World Challenge Europe en sprint et nous ferons aussi deux manches Endurance avec Giacomo Petrobelli et Charlie Eastwood. Donc comme vous pouvez le voir, en plus du LMP2 et GTE, nous allons être bien occupés. »

 

Pas de 24 Heures de Spa ?

 

« Non, même si nous avons travaillé sur un projet, mais cela n’a pas abouti à cause du budget. Donc ce ne sera pas cette année. »

 

Un retour en Asian Le Mans Series l’année prochaine ?

 

« Oui, nous pensons y retourner ! Nous avons besoin de voir quel sera le calendrier et voir le budget par rapport aux pays visités. Cela pourrait être en LMP2 ou GT3. On pense aussi retourner aux 24 Heures de Daytona ! »    

 

Tom Ferrier / Facebook Team

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article