Auto

Après deux victoires de catégorie au Mans, Harry Tincknell vise le général !

European Le Mans Series
IMSA
9 juin. 2021 • 14:00
par
dbristol
Harry Tincknell était de retour en ELMS après son absence au Red Bull Ring à cause de son programme IMSA. Bien lui en a pris puisqu’il a remporté les 4 Heures du Castellet en Pro Am sur l’Oreca 07 #34 de Racing Team Turkey avec Salih Yoluc et Charlie Eastwood. Endurance Info a pu le rencontrer au pied du podium pour parler de ce succès mais aussi d'IMSA et de LMDh...
Racing Team Turkey Le Castellet

Vous avez disputé une très belle course au Castellet…

 

« Oui, ce fut une belle épreuve. Salih a eu quelques petits soucis pendant son relais, il a été percuté par une autre voiture. Il a dû faire l’effort pour revenir mais il a bénéficié du safety car. On a serré les dents, on s’est accroché et on est revenu à un moment en tête de la catégorie Pro Am. Charlie est moi avons bien roulé ensuite, on a accroché la 6e place au général, la 1ere en Pro Am. Cela nous donne un bien meilleur résultat pour l’équipe que celui de Barcelone. Déjà au Red Bull Ring, nous étions mieux (il était remplacé par Logan Sargeant) avec une pole position et une 2e place en Pro Am. En tout cas, c’est bon de remporter cette course après seulement trois courses pour l’équipe en LMP2… »

 

Podium Pro Am Le Castellet

 

Justement, votre dernière course dans la voiture était Barcelone où ce fut plutôt décevant…

 

« Tout à fait ! Nous avons fait des erreurs, mais nous avons corrigé. Malheureusement, j’étais retenu à Mid-Ohio en IMSA lors de la manche ELMS au Red Bull Ring. Ce qui est rigolo c’est que Racing Team Turkey a signé la pole et j’ai signé la pole en IMSA avec Mazda le même jour. Nous avons regardé, à distance, nos courses respectives. J’adore cette équipe Racing Team Turkey / TF Sport car tout le monde se soutient. Le souci, c’est que je devais piloter la Mazda à Mid-Ohio alors que l’ELMS n’était pas encore fini (rire). En tout cas, on a fait deux beaux pas en avant, en Autriche et un de plus ici. Nous avons modifié pas mal de choses dans notre approche du meeting et de la course en particulier. Vous avons sans cesse amélioré les choses ce weekend et je dois dire que notre meilleure « séance » a été la course. Nous sommes de nouveau dans le match pour le championnat, Salih progresse, Charlie est vraiment étonnant et continue son apprentissage du prototype, il a signé le 3e meilleur temps en course de tous les pilotes (le 2e est celui de Tincknell, ndlr). Je suis confiant, je pense que nous allons décrocher d’autres succès… »

 

Racing Team Turkey

 

Parlons un peu d’IMSA maintenant. Comment qualifiez-vous votre début de saison ?

 

« C’est notre meilleur début de saison depuis le début du programme Mazda. Nous signons trois podiums en autant de courses et avons été en lice pour la victoire dans chacune des courses. La dernière a vu une pole et un nouveau podium. Cela vient concrétiser le gros travail de l’équipe Mazda depuis le départ. La fiabilité est vraiment bonne maintenant comme on a pu le voir à Daytona et à Sebring et notre rythme en course est bon aussi. Nous sommes actuellement 2e au championnat, on doit continuer comme cela sans faire de faute. Le plus important dans ce que nous avons fait c’est la constance ! C’est ce qui est le plus important en IMSA surtout avec le nouveau système de points mis en place cette saison. Nous visons de nouveaux podiums, nous allons attaquer les circuits en ville maintenant comme la prochaine manche à Detroit. Nous avons des choses à prouver sur ce type de tracé car nous n’avons jamais gagné là bas ou à Long beach. Mais nous y avons eu de bonnes qualifs et des courses solides. J’espére que nous allons briller dès ce week-end. »

 

On imagine que cette saison 2021 est très importante pour vous car c’est la dernière de Mazda…

 

« Complètement, Oliver (Jarvis) et moi ainsi que Jonathan Bomarito (sur les courses Endurance) avons vraiment à cœur de finir sur une bonne note, nous avons toujours été très impliqués dans ce programme. Nous allons faire de notre mieux et je suis persuadé que nous pouvons remporter le titre IMSA cette saison. Nous avons toujours été très rapides par le passé, mais jamais assez fiables. Cette année, come je l’ai dit, c’est notre meilleur départ ! »

 

Mazda Sebring

 

Disputerez-vous les 24 Heures du Mans cette année ?

 

« Non, Racing Team Turkey n’y roulera pas. Pour le moment, je ne roule pas, mais on sait jamais si on m’appelle. Mais à la suite de ma victoire  avec l’Aston Martin usine l’an dernier, soit j’ai un volant intéressant, soit je resterai à la maison cette année. J’ai quelques options et contacts, mais pour être honnête avec ce qui se prépare en LMD et en Le Mans Hypercar, je veux être dans une bonne auto cette année ou je ne ferai rien. J’ai le meilleur manager possible, Allan (McNish), nous allons garder les yeux ouverts mais, pour le moment, je serai plus au Mans pour faire des commentaires à la télé ou quelque chose comme cela…»

 

Oui, car vous restez sur un sacré résultat en 2020…

 

« Remporter les 24 Heures du Mans en GTE Pro (Aston Martin Vantage #97 avec Alex Lynn et Maxime Martin, ndlr) et en LMP2 (avec Jota) c’est incroyable. C’est fait, j’aimerais maintenant cocher la case victoire au général et je pousse vraiment en ce sens. Je fais tout ce que je peux, je travaille plus fort que jamais, mon but est de continuer d’engranger des pole positions, des victoires et on verra ce qui va se passer avec les constructeurs qui s’engagent en LMDh. »

 

Victoire Le Mans 2020 GTE Pro

 

Vous êtes très proche de Multimatic qui sera associé à Porsche et Audi en LMDh. Vous verra-t-on dans un des baquets ?

 

« Tout d‘abord, je suis très excité et impatient de voir ce qui va se passer dans les prochaines années avec cette nouvelle ère de l’Endurance. J’ai un contrat sur le long terme avec Multimatic, mais je ne sais pas ce qui va se passer pour moi en 2023. Je sais qu’ils sont impliqués avec Porsche et Audi, mais je ne sais pas comment tout cela va fonctionner. Porsche a annoncé que Multimatic allait construire la voiture mais qui va la piloter ? Team Penske sera l’équipe mais ils ont déjà des pilotes sous contrat. On verra bien ce qui va se passer dans les années à venir mais comme je l’ai dit, mon but est de compléter ce cycle de victoires aux 24 Heures du Mans avec une au général ! »

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article