Auto

Robert Kubica : " L'Endurance fait de moi un pilote plus complet !"

European Le Mans Series
24 Heures du Mans
4 juin. 2021 • 12:00
par
dbristol
Suite de notre entretien avec l'ancien pilote de Formule 1, Robert Kubica, qui évolue maintenant en European Le Mans Series au sein de Team WRT. Il est revenu sur ses deux coéquipiers, Yifei Ye et Louis Deletraz, sur son avenir et sur les 24 Heures du Mans qui approchent...
Robert Kubica Red Bull Ring
Robert Kubica Red Bull Ring

Quand vous pensez que vous êtes le meilleur, c’est à ce moment là que vous commencez à perdre ! 

 

Quels sont vos premières impressions sur vos deux coéquipiers ?

 

« Notre équipage est solide, assez jeune en dehors de moi (rire). Ce qui nous manque en tant que trio et aussi au niveau de l’équipe, c’est de l’expérience en Endurance. Yifei Ye est celui qui a le plus d’expérience en LMP2 avec son titre en Asian Le Mans Series. Il compte six courses avant le Paul Ricard contre deux pour Louis, qui a disputé les 24 Heures du Mans en LMP1 en plus, et moi. C’est ce qui rend les choses difficiles. Quand vous connaissez les choses, cela découle naturellement. Quand vous devez les découvrir, vous vous focalisez dessus, vous dépensez beaucoup d’énergie mais c’est le processus normal quand vous mettez les pieds pour la première fois dans une nouvelle discipline. Nous devons gagner en expérience et, dans un an, les choses seront bien plus faciles pour moi. Je le répète, pour le moment, nous sommes dans la bonne direction comme nos deux victoires le prouvent, mais il reste des choses à améliorer…Quand vous pensez que vous êtes le meilleur, c’est à ce moment là que vous commencez à perdre ! Nous savons dans quel secteur nous devons encore progresser et nous devons nous concentrer là-dessus. Il est difficile de tout améliorer en même temps et le même jour, donc il nous faut du temps. Nous avons fixé nos priorités, nous travaillons dessus. »

 

A l'arrivée des 4 Heures du Red Bull Ring
A l'arrivée des 4 Heures du Red Bull Ring
 

 

J’ai déjà beaucoup de chance que ma passion soit devenue mon travail, mon métier. Je me sens très privilégié pour être honnête ! 

 

Après le chapitre Formule 1, vous ouvrez celui de l’Endurance. Les Le Mans Hypercar ou LMDh sont-ils dans un coin de votre tête ?

 

« Pour être honnête, je ne me projette pas si loin. J’ai toujours mon rôle de pilote de réserve chez Alfa Romeo Racing Orlen en Formule 1. En parallèle, je voulais continuer à rouler en compétition. L’année dernière, j’étais en DTM, mais le championnat a changé de voitures avec les GT3, il a perdu un peu son ADN, je dirais. Cette année, je cherchais un nouveau challenge, la catégorie la plus compétitive, une discipline relevée. Je suis donc allé vers l’ELMS car ce championnat plus les 24 Heures du Mans, c'est un beau défi. Cette découverte de l’Endurance et cette nouvelle expérience font de moi un pilote plus complet. Certes, au niveau de l’approche, on s’écarte un peu de ce que j’ai pu connaitre en Formule 1. C’est un peu comme passer la tête par la fenêtre, regarder quel temps il fait et voir ce qui va se passer. C’est un peu mon approche. J’ai une idée bien définie de cette année et on verra ce que 2022 m’apportera. J’ai beaucoup appris de ma carrière professionnelle et en particulier de mon accident (Robert Kubica a été victime d'un grave accident au rallye Ronde di Andora près de Gênes en Italie en 2011, il a été blessé à la jambe et à la main, ndlr). Cela m’a montré qu’il ne fallait pas trop penser au futur. Il vaut mieux mettre son énergie sur les choses qui se déroulent actuellement tout en ayant des objectifs. J’ai 36 ans, je ne suis plus jeune, même si pour l’Endurance, l’âge est un critère différent. Tant que j’aurais cette passion pour le sport automobile et pour la compétition, je continuerai ! Quand je ne serai plus enthousiaste pour faire du sport auto, si je n’ai plus d’objectif, je n’en ferai plus, j’arrêterai ! La passion a toujours été mon essence pour avancer ! J’ai déjà beaucoup de chance que ma passion soit devenue mon travail, mon métier. Je me sens très privilégié pour être honnête ! »   

 

Robert Kubica

Maintenant que je sais que je vais disputer Le Mans, je dirais que je ressens une certaine émotion.

 

Votre point culminant cette année sera les 24 Heures du Mans ? Vous avez déjà disputé plusieurs Grands Prix de Monaco en F1, ce sera donc la 2e des trois plus grandes courses au monde à laquelle vous allez prendre part. Que ressentez-vous à propos de cela ?

 

« Je pense que je n’ai pas besoin de présenter les 24 Heures du Mans, tout le monde sait à quel point cette course est mythique. C’est un lieu historique, une épreuve historique. Pour être tout à fait transparent, quand j’étais en Formule 1, je ne regardais ou ne suivais pas beaucoup Le Mans. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas de considération pour cette course, je la respecte énormément. Mais à cette époque là, je me concentrais sur autre chose. Maintenant que je sais que je vais y participer, je dirais que je ressens une certaine émotion. Je suis bien conscient que ces émotions vont grandir au fur et à mesure que l’on va se rapprocher des 24 Heures du Mans. Mais il y a encore plus de deux mois, mon emploi du temps est particulièrement bien chargé en ce moment. Je dois d’abord me focaliser sur les événements actuels ou très proches. Je sais que mon niveau de préparation pour cette épreuve devra être haut. J’espère déjà une chose : que cette fois ci, dans une course de 24 heures, j’arrive à voir le drapeau à damiers. Pour le moment, j’ai pris part à deux courses de 24 heures et j’ai abandonné très tôt à chaque fois (Daytona 2021 et les 24 Heures de Dubai 2017 sur une Porsche 911 GT3-R du Förch Racing powered by Olimp en compagnie de Robert Lukas, Marcin Jedlinski, Wolf Henzler et Santiago Creel, ndlr). Je sais que Le Mans sera une grande « aventure » pour moi, j’ai un grand respect pour ce défi qui m’attend. Je dirais même que les 24 Heures du Mans vont certainement être l’un des plus grands défis de ma carrière. Quoiqu’il arrive pendant cette course, ce sera un plaisir et c’est quelque chose que tout pilote veut un jour expérimenter dans sa vie. »   

 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article