Yann Belhomme (Norma) : « On sent de la compétence dans chaque atelier »

#6 DKR ENGINEERING (LUX) NORMA M30 NISSAN

Depuis quelques semaines, Yann Belhomme doit composer avec une nouvelle fonction suite à la reprise de Norma Automotive par Duqueine Mobility. Le team manager du Duqueine Engineering, le team de course, est désormais en charge du développement du constructeur basé à Saint-Pé-de-Bigorre, le tout avec le soutien de Norbert Santos et son équipe. Nouvelle année rime donc avec nouvelles fonctions pour Yann Belhomme qui fait la navette entre le Gard et les Pyrénées.

Vos nouvelles fonctions se passent pour le mieux ?

« Je suis très content car c’est enrichissant et passionnant. Les projets sont multiples avec énormément de possibilités de développement. Être constructeur est totalement différent du côté utilisateur. On ne voit plus les autos avec le même regard. Par chance, l’équipe en place chez Norma est très bonne. »

Tout se fait en étroite collaboration avec le personnel en place ?

« Il ne peut pas en être autrement. L’équipe travaille avec beaucoup d’efficacité avec un savoir-faire extraordinaire dans une dimensions artisanale. Les produits sont très bons, ce qui est rassurant. Les discussions pour le rachat ont débuté à la rentrée. Norbert a soulevé quelques interrogations sur l’avenir de la marque. Avec Gilles (Duqueine), on s’est dit qu’il fallait réfléchir. Comme je l’ai dit, les produits sont bons, ce qui a aidé à prendre la décision. L’entreprise est belle et solide. Il faut juste développer le côté commercial et le support technique aux clients. Nous allons travailler ces deux dossiers à court terme. La conception des autos est bien là. On sent de la compétence dans chaque atelier. Je vois de formidables perspectives d’avenir. Les projets qui sont déjà sortis ont connu de nombreuses victoires. »

La structure va se renforcer ?

« Il y a déjà une grosse relation de confiance avec les fournisseurs. Gilles connaît parfaitement le développement d’une entreprise à dimension industrielle. Nous avons déjà le renfort de trois personnes, dont deux ingénieurs. L’âme de Norma sera gardée, cela ne fait aucun doute. Nous avons mis en place un ingénieur commercial qui a déjà vendu trois autos. Le deuxième ingénieur renforce la structure en place au niveau du suivi de la production à l’atelier. »

Norma va se développer à l’étranger ?

« Un partenariat avec Haas pour les Etats-Unis. Nous allons suppléer une équipe avec un de nos pilotes et un ingénieur. Des discussions sont en cours pour l’Asie. »

Le Duqueine Engineering reste en place ?

« Il n’est pas question de déstabiliser le team qui fera rouler une LMP2 en European Le Mans Series. Il n’était pas question de mettre un terme à l’équipe de course. En revanche, nous ne roulerons pas en LMP3. En revanche, le simulateur sera à disposition des clients en amont des meetings. »