Tristan Vautier (Spirit of Daytona Racing) : « J’espère que notre bonne foi va nous servir »

Après le GT et quelques piges en IndyCar, Tristan Vautier fait son retour au volant d’un prototype cette saison en WeatherTech SportCar Championship sur un programme complet. Le Grenoblois intègre les rangs du Spirit of Daytona Racing qui fait rouler une Cadillac DPi-V.R. L’ancien champion Indy Lights arrive à Daytona en mode découverte : auto, coéquipiers, équipe. Malgré cela, Spirit of Daytona n’est surtout pas à mettre de côté pour la victoire ce dimanche.

« Le Roar Before the Rolex 24 a plutôt bien fonctionné pour nous, » nous a déclaré Tristan Vautier qui a bouclé le 2e temps des trois journées d’essais début janvier. « Nous verrons une fois la course partie mais le Roar a permis de voir que les Cadillac étaient dans le coup. Spirit of Daytona Racing est une petite équipe où tout est assez simple. J’avais réalisé des essais avec eux en 2015 et nous étions restés en contact. Les discussions ont débuté fin août. Le départ de Visit Florida a quelque peu ralenti les choses, d’autant plus qu’il a fallu gérer le changement de châssis. »

Tristan Vautier n’a pas mis longtemps à appréhender de la Cadillac DPi-V.R, comme il l’explique : « L’auto est vraiment sympa à piloter et saine. On sent de suite à l’aise au volant. On va voir maintenant ce que donnent nos adversaires. De notre côté, nous avons tout donné. J’espère que notre bonne foi va nous servir. Le championnat IMSA est celui où il faut être. Peu de séries grandissent comme celle-ci. C’est pour moi le bon moment de revenir au volant d’un prototype. Aux yeux des gens, nous sommes considérés comme des outsiders. Nous avons le package qu’il faut pour aller challenger les favoris et tout va être mis en place pour créer la surprise. »

Le Français partage son volant avec Matt McMurry et Eddie Cheever III. « Mes coéquipiers sont rapides », précise Tristan. « Matt est très à l’aise dans le trafic. Eddie, qui découvre tout, a vite progressé. Nous sommes très homogènes. L’équipe s’emploie à donner du temps de roulage suffisant à tous les pilotes. Le temps entre nous a été très bien réparti lors du Roar. »

Sitôt les 24 Heures de Daytona terminées, Tristan Vautier va prendre la direction de l’Australie pour disputer les 12 Heures de Bathurst où il roulera pour le compte du SunEnergy1 Racing : « Bathurst fait partie des courses à mettre sur sa liste. Kenny (Habul) m’a vite enrôlé dans le programme. » Kenny Habul, Raffaele Marciello et Jamie Whincup épauleront le Français dans la Mercedes-AMG GT3. Il n’est pas exclu que le tandem Vautier/Habul soit à nouveau reconstitué plus tard dans l’année en IMSA à Lime Rock et sur le VIR.

Le reste du programme doit passer par une nouvelle présence en Blancpain GT Series Endurance Cup au sein du Team AKKA-ASP. Le FIA WEC et les 24 Heures du Mans sont également à l’étude. De quoi avoir une saison 2018 bien remplie…