Steven Palette (IMSA Performance) : « Je souhaite me diriger vers l’Endurance »

Fidèle à la marque Porsche depuis des années, Steven Palette poursuit l’aventure cette année en Championnat de France FFSA GT. Le retrait du Martinet by Alméras l’a obligé à trouver une autre équipe, et c’est du côté du team IMSA Performance qu’il rebondit pour épauler Mickaël Blanchemain.

« Je tenais à poursuivre en GT4 », nous a confié Steven Palette. « Le Championnat de France FFSA GT continue de prendre de l’ampleur. J’ai donc cherché une équipe de premier plan et je suis ravi d’avoir intégré les rangs de IMSA Performance. Je sais que le travail est bien fait et que tous les moyens sont mis en oeuvre pour la préparation de l’auto. »

Après Henry Hassid en 2017, Steven Palette fait maintenant cause commune avec Mickaël Blanchemain : « Mika est humainement quelqu’un de très simple et de très appliqué. Mon objectif est de l’amener à 1,5s de mes chronos en fin de saison. Il a fait jusque-là beaucoup de choses différentes sans forcément être encadré. C’est à moi de le tirer vers le haut. » Mickaël Blanchemain était déjà chez IMSA Performance en 2017 avec une 6e place au championnat Am alors qu’il roulait en compagnie de son oncle Jean-Luc.

« Les équipes présentes cette année ont bien évolué depuis la saison dernière », précise le natif de Vierzon. « On trouve une vingtaine de gentlemen dans la même seconde. Tout le monde est plus affûté. La Porsche Cayman GT4 Clubsport MR est arrivée à bout d’évolution. La Balance de Performance est comme elle est et terminer meilleure Porsche est déjà positif. Cela veut dire qu’on a bien travaillé, le reste n’est que du bonus. »

Depuis l’année passée, Steven Palette se consacre à plein temps dans son rôle de pilote : « J’ai arrêté mon travail d’ingénieur il y a tout juste un an. J’ai fait un choix, je vis du coaching, de développement pour les constructeurs, ce qui me donne plus de temps pour ma préparation personnelle. »

En début d’année, Steven Palette avait une idée en tête : « Je souhaitais rouler en Blancpain GT Series Endurance. J’ai donc pris le temps d’aller voir les équipes mais le budget était trop court. Je souhaite utiliser le budget pour faire des courses où je peux briller. J’ai failli rejoindre WRT aux Total 24 Heures de Spa sur la 4e Audi mais le projet n’est pas allé à son terme. Je regarde maintenant du côté de l’Intercontinental GT Challenge à Suzuka. Je compte aussi rouler à nouveau en VLN pour valider mon permis. Le VLN peut faire partie de mon programme à l’avenir sachant que je souhaite me diriger vers les courses d’endurance même si j’espère bien garder un pied en France. »

Si on peut donner un conseil aux équipes, elles feraient bien de s’intéresser à Steven Palette, aussi bien pour sa pointe de vitesse que pour son côté esprit d’équipe et sa gentillesse.