Présent et avenir de la Porsche Carrera Cup France avec Emeric Tougeron

Alors que la Porsche Carrera Cup France cherche son espoir 2019, le championnat bat son plein avec une domination de Julien Andlauer pour la course au titre, sans oublier de belles luttes en B entre Sébastien Dumez et Nicolas Misslin. Il reste deux meetings (Barcelone, Paul Ricard) avant de penser à 2019. La saison en cours a vu l’arrivée de la nouvelle Porsche 991 Cup et le futur s’annonce prometteur. Emeric Tougeron, chef de produit 911, 718 et Motorsport chez Porsche France, est revenu avec nous sur le cru 2018 tout en nous donnant quelques informations sur le futur.

Porsche France poursuit son programme ‘Espoir’. Il y a une vraie volonté d’inciter à rejoindre la filière Porsche le plus tôt possible ?

« Nous avons de plus en plus de demandes de jeunes. Les mentalités changent. Jusqu’il y a peu, les jeunes qui évoluaient en Formule 4 ne juraient que par la Formule 1. La filière GT a explosé et beaucoup ont compris l’intérêt de passer par la Cup. Beaucoup de nos anciens pensionnaires sont maintenant pilotes GT à plein temps. Un seul espoir a été choisi pour la saison 2018, mais, sur les huit jeunes qui ont participé au programme, six roulent cette année en Cup. Ce programme est un vrai test grandeur nature avec comme objectif de trouver le meilleur profil. »

Le fait que les pilotes français brillent chez Porsche au plus haut niveau doit forcément inciter à la réflexion chez les jeunes…

« Mathieu (Jaminet) et Julien (Andlauer) sont nos meilleurs ambassadeurs actuels, sans oublier les Romain Dumas, Fred Mako, Kévin Estre et Patrick Pilet. Nous avons même des étrangers qui rejoindront le championnat en 2019. Le championnat s’est fait une vraie image positive chez les jeunes. »

Les pilotes B ont toujours leur place ?

« Nous allons même renforcer le championnat pour les B. Ces derniers temps, nous avons mis l’accent sur les jeunes. Il faut maintenant retrouver un équilibre avec une vraie envie de montrer que les B ont leur chance. »

Cela passe par une refonte du championnat ?

« Dès 2019, l’idée est d’avoir trois catégories avec les A et B que l’on connaît. Une classe C sera mise sur pied pour les Am qui roulent avec des Cup de la génération précédente ou qui n’ont jamais roulé en Cup. Auparavant, les vrais Am roulaient entre eux. Nous avons mis en place une passerelle avec le Porsche Club Motorsport France qui se veut convivial et tourné vers les purs Am qui sont là pour se faire plaisir sans trop prêter attention au côté compétition. »

Une passerelle avec la catégorie GT4 est dans les tuyaux ?

« On aimerait avoir cette passerelle qui serait de sortir un équipage GT4 pour aller en Cup. Le budget est différent, alors pourquoi pas récompenser en fin de saison le meilleur équipage roulant en Cayman GT4. »

L’arrivée de la nouvelle Cup a séduit les concurrents ?

« Tous ont compris que ce nouveau modèle reste dans l’esprit de la Cup. L’auto a plus de couple, elle bouge beaucoup, mais elle pardonne plus. Les pilotes soulignent qu’elle est toujours aussi plaisante à piloter. L’amortissement est bien meilleur avec une révision moteur divisée par deux, 100 heures au lieu de 50, et 60 heures au lieu de 30 pour la boîte de vitesses. »

Le calendrier 2019 est finalisé ?

« Il sera dévoilé à Barcelone. L’idée est de garder un maximum de meetings avec le Championnat de France FFSA GT. On aime l’organisation SRO, alors il n’y a pas de raison d’aller voir ailleurs. Nous sommes satisfaits de l’accompagnement. On souhaite garder au moins trois meetings en France et deux à l’étranger sur des circuits F1 afin que les jeunes se familiarisent avec les tracés qu’ils pourront fouler s’ils vont en Supercup. De plus, les gentlemen se font plaisir sur les tracés F1. »

On pourrait voir la Porsche Carrera Cup France en ouverture des Total 24 Heures de Spa ou des 24 Heures du Mans ?

« La Formule 1 sera à Hockenheim le même week-end que les Total 24 Heures de Spa, ce qui est problématique car la Supercup sera en Allemagne. En revanche, nous devrions poursuivre à Spa en soutien du FIA WEC. L’envie de revenir à Barcelone en Blancpain GT Series est bien là. Pour ce qui est des 24 Heures du Mans, nous verrons cela pour 2020 car il y a un accord avec l’ACO, Ferrari et Aston Martin pour faire tourner les constructeurs. »

On parle déjà de l’arrivée de la nouvelle Cup…

« Elle arrivera en 2021 et cinq championnats en disposeront en même temps : Supercup, Allemagne, France, Etats-Unis, Asie. Les 15 autres championnats l’auront en 2022. »

On reverra la Cup France avec le Benelux ?

« L’envie de partager un meeting avec un autre championnat est clairement là. A ce titre, des discussions ont été entamées avec le Benelux. »

Le lauréat du Scholarship sera connu sous peu ?

« Le nom de l’heureux élu sera dévoilé dans la foulée de Barcelone. Trois ou quatre pilotes sont suivis de près. Porsche France enverra un pilote et demandera très certainement une invitation pour un second. »