Phil Hanson (United Autosports) : « Une approche professionnelle et une atmosphère apaisante »

A 18 ans, Phil Hanson fait partie des pilotes à surveiller de près. Après la case karting, le natif de Berkshire a vite bifurqué vers les courses d’endurance. Ses débuts dans la discipline ont été pour le moins positifs avec le titre LMP3 en Asian Le Mans Series chez Tockwith Motorsport. La suite est passée par l’European Le Mans Series en LMP2 ainsi que les 24 Heures du Mans et quelques piges en FIA WEC. 2018 passe à nouveau par le championnat européen mais sur une Ligier JS P217/United Autosports, sans oublier les manches américaines de la Tequila Patron North American Endurance Cup. A Daytona, Phil Hanson partageait son baquet avec Fernando Alonso et Lando Norris.

Que retenez-vous de vos 24 Heures de Daytona ?

« Daytona a été une expérience unique pour moi, tout comme pour l’équipe United Autosports qui découvrait la piste. C’était également le cas de mes coéquipiers Lando (Norris) et Fernando (Alonso). En ce qui concerne la Ligier, c’était essentiellement la même voiture dans laquelle j’ai pu rouler durant l’hiver avec une aérodynamique revue. La différence majeure concernait les pneumatiques Continental. Cet élément nous a vraiment surpris en raison de ses caractéristiques très différentes par comparaison aux gommes Dunlop que nous utilisons en Europe. »

Partager une voiture avec Fernando Alonso est spécial ?

« C’était pour moi une belle opportunité de partager une voiture avec un double Champion du Monde de F1. Je pense que c’est un bon exemple de la façon dont de plus en plus de pilotes reconnus dans le monde entier peuvent passer d’une catégorie à une autre. La catégorie prototype est devenue l’une des plus serrées actuellement. C’était clairement différent d’avoir un coéquipier qui avait autant l’attention des médias. Les yeux étaient toujours rivés sur notre voiture et sur la performance de l’équipe. »

La Ligier JS P217 est différente de la JS P2 ?

« Clairement la réponse est oui. J’ai roulé dans la JS P217 durant tout l’hiver et l’année passée dans la JS P2, y compris aux 24 Heures du Mans. Maintenant, j’ai une bonne connaissance de l’auto. »

Comment est l’atmosphère au sein du team United Autosports ?

« United Autosports est une équipe très professionnelle et c’est en grande partie pour cette raison que j’ai décidé de rejoindre cette équipe alors que j’avais différentes options. Ils ont un impressionnant passé, une approche professionnelle mais aussi une atmosphère apaisante. Toute l’équipe m’a aidé à rester concentré et à tirer le meilleur parti de ma performance. »

La prochaine étape passe par les 12 Heures de Sebring. Les essais de préparation ont été positifs ?

« Sebring est certainement la piste la plus difficile que j’ai connu jusqu’ici. Les essais de deux jours se sont bien déroulés car les réglages effectués sur l’auto convenaient mieux à la piste que ce que nous avons pu voir à Daytona. »

Quel regard portez-vous sur le plateau European Le Mans Series 2018 ?

« J’ai de grandes attentes en ELMS cette année. Mon attitude est identique à n’importe quelle course ou n’importe quelle saison. Je viens pour gagner mais il est vrai que le niveau est encore plus élevé que l’année passée avec des équipes qui passent du WEC à l’ELMS. Le championnat est en constante croissance et tout est mis en place pour que la compétition soit de plus en plus élevée. »

Vous allez disputer à nouveau les 24 Heures du Mans. Cette course est spéciale pour vous ?

« Le Mans est une course spéciale pour n’importe quel pilote. Je suis impatient d’y rouler cette année car avec les ajustements apportés à la Ligier, je pense que nous serons plus compétitifs que l’année dernière sachant que nous aurons un bel équipage. Filipe (Albuquerque) a terminé 4e l’an dernier pour les débuts de United Autosports. Je pense que nous pouvons faire encore mieux. »