Phil Hanson (United Autosports) : « Montrer à Portimão notre vrai niveau de performance ! »

#22 UNITED AUTOSPORTS (USA) LIGIER JSP217 GIBSON LMP2 PHILIP HANSON (GBR) FILIPE ALBUQUERQUE (PRT) WINNER OVERALL

Phil Hanson a réécrit l’histoire de l’European Le Mans Series en devenant le plus jeune vainqueur de l’histoire de ce championnat. Le Britannique de 19 ans et Filipe Albuquerque ont emmené leur Ligier JS P217 #22 engagée par United Autosports vers la victoire aux 4 Heures de Spa-Francorchamps, écourtées par des conditions météorologiques dantesques.

Phil Hanson a donc remporté sa première course en LMP2 et le jeune pilote a ainsi pu inscrire son nom au palmarès à la série européenne, lui qui y roule depuis 2017. « Je suis vraiment heureux d’avoir gagné ma première course ELMS et ma première épreuve internationale ! Tout le week-end a été positif. Les qualifications sont allées dans la bonne direction et, dès le départ, nous avons été rapides. Les conditions sur le circuit étaient trop dangereuses pour continuer. Nos stratèges et ingénieurs ont bien anticipé la météo grâce aux radars. Cependant, c’est étrange de ne pas voir un drapeau à damier, mais un drapeau rouge à la place. C’est une vraie joie, mais c’est un peu différent de ce à quoi je suis habitué. Heureusement, dans notre cas, ce n’était pas à cause d’une blessure ou d’un accident grave, mais bien à cause des conditions météorologiques. Quoi qu’il en soit, nous l’avons fait, nous avons finalement eu la chance qui nous a manqué tout au long de l’année, c’est fantastique et une victoire reste une victoire. »

Maintenant, l’équipe United Autosport et Phil Hanson vont se tourner vers la dernière manche de l’ELMS au Portugal. Même si le titre est tombé dans l’escarcelle de G-Drive Racing et que United Autosports ne peut plus se battre pour les places d’honneur, l’équipe américaine va tenter de décrocher une seconde victoire cette saison. « Je pense que la victoire de Spa va nous donner un coup de pouce à l’approche de la dernière manche ELMS au Portugal. Filipe sera chez lui, il va pousser fort. United est une nouvelle équipe pour moi cette année et ce sont de nouveaux équipages, mais de toute évidence, nous sommes bien associés et tous les essais que nous avons faits en pré-saison nous ont bien aidé à nous connaître. Je pense que nous avons progressé tout au long de l’année et même si nous ne l’avons pas montré dans nos courses, je pense que la dernière, à Portimão, pourrait être un bon exemple de ce que nous pouvons vraiment faire en termes de performance pure. »  

Alors qu’il ne reste qu’une course avant que cette saison ne se referme, il est maintenant temps pour Phil Hanson de dresser un bilan de son année, mais aussi de son évolution depuis qu’il roule en prototypes. Pour rappel, le jeune britannique a commencé en LMP3 puis en LMP2 au sein de l’écurie Tockwith Motorsport. Il a disputé à l’age de 17 ans ses premières 24 Heures du Mans, terminant 11e au général (9e en LMP2) sur la Ligier JS P217 de l’équipe anglaise avec Nigel Moore et Karun Chandhok comme partenaires. Depuis, il est passé chez United Autosports afin d’y disputer l’ELMS et les 24 Heures du Mans, course qu’il n’a pas terminé en 2018, Paul Di Resta, son coéquipier, terminant dans le mur des Virages Porsche le dimanche matin.

« Jusqu’à présent, mon parcours en prototype a été assez court : cinq courses LMP3 et 14 courses LMP2 depuis 2016. Ma carrière ne progresse pas autant que mon évolution en tant que pilote qui, elle, a progressé de façon exponentielle depuis que j’ai rejoint United Autosports. Je leur dis un grand merci pour tout ce qu’ils ont fait et pour tout ce qu’ils m’ont aidé à réaliser. Les résultats n’ont pas été là cette année, mais je pense que c’est dû à la malchance. Au Mans, par exemple, et à Watkins Glen, nous étions en mesure de gagner ou de faire un bon résultat, mais dans les derniers moments, la victoire s’est envolée. C’est dommage, mais notre objectif principal cette année était d’être aussi rapide que possible, de me mettre à niveau et d’être constant afin que je puisse commencer à me battre contre des pilotes de haut niveau. Je pense que ma progression a été extrêmement positive cette année. J’ai parcouru un long chemin ! Nous avons réussi à atteindre le but que nous nous étions fixés au début de d’année, bien que nous n’ayons pas été en mesure d’atteindre les résultats que nous pensions être capables de faire. Nous avons définitivement atteint les objectifs en termes de progrès, plus particulièrement sur deux aspects : mon retour d’informations et ma compréhension du côté mécanique de la voiture s’est nettement améliorée. Tout cela a été possible grâce à ma collaboration avec des gens formidables comme Filipe et notre ingénieur, Gautier (Bouteiller). C’est dommage que nous n’ayons pas obtenu les résultats cette année, mais nous espérons que notre podium au Red Bull Ring et cette victoire à Spa vont déboucher sur de bonnes choses à Portimão. »

Né en juillet 1999, Phil Hanson sait qu’il lui reste beaucoup de chemin à parcourir pour rejoindre son illustre coéquipier, Filipe Albuquerque, qui reste l’une des références en endurance, tout championnat confondu. Il se fixe d’ailleurs de nouveaux défis pour 2019 : « Mon prochain objectif en sport automobile est de commencer à gagner plus régulièrement, à mieux me qualifier, à faire de bons tours et avoir un rythme plus soutenu. Tout pilote capable de produire quelque chose de magique, comme Filipe l’a fait en s’emparant presque de la pole à Spa, peut gagner le respect. Gagner un peu plus de vitesse serait bien aussi. Nous allons continuer sur notre lancée et nous espérons que d’ici l’an prochain, nous serons encore plus forts. Je prévois de rester en prototype. Je pense que je vais aller plus vite, ce qui signifie que nous allons être plus compétitifs avec le même type d’équipage que nous avons actuellement, c’est-à-dire que je sois associé à un pilote professionnel expérimenté. »