Pau : les brèves du dimanche matin…

– La BMW M4 GT4/3Y Technology de Romain Brandela et Christian Philippon n’a pas connu une course 1 facile dans les rues de Pau. L’électronique de l’auto a fait des siennes sur la grille de départ, ce qui a occasionné l’absence d’ABS et de contrôle dynamique de stabilité (DSC), sans oublier une boîte de vitesses récalcitrante. Le tandem de la #50 s’est classé au 24e rang.

– Le classement de la course 1 a été modifié suite après l’arrivée. La Porsche Cayman Clubsport MR GT4/AGS Events de Julien Lambert et Nicolas Gomar a été disqualifiée. Le team, qui fait rouler trois Porsche Cayman, peut tout de même se réjouir de la 3e place en Am de Herr/Nauroy.

– Speed Car a fait le carton plein en nocturne puisque les trois Ginetta G55 GT4 de l’écurie dirigée par Pascal Destembert sont montées sur le podium. Lundberg/Courroye ont pris la 2e place devant Lariche/Consani. Rodolphe Wallgren s’est pour sa part imposé en Am.

– Sorti du tournoi d’Aix-en-Provence, Jérémy Chardy est venu rendre une visite au paddock du GP de Pau. Le 74e tennisman mondial s’est offert un tour du circuit en passager. L’Equipe de France féminine de volley-ball a également rendu une visite aux concurrents.

– Pour ses débuts en GT4 à tout juste 16 ans, Alexandre Bardinon retrouvera Yann Ehrlacher dès le meeting de Dijon sur la Mercedes-AMG GT4/M.Racing YMR. Ehrlacher était retenu ce week-end par le WTCR sur la Nordschleife. Quant à Alexandre Bardinon, il n’a pas pu défendre ses chances hier en course 1.

– Le paddock du GP de Pau devait évoluer à l’avenir du fait de l’aménagement du pôle multimodal de la gare. « Il va y avoir un certain nombre de changements », a déclaré François Bayrou, maire de Pau. « Le fait que l’on rebâtisse tout l’ensemble, cela aura une influence notamment parce qu’un certain nombre de parcs à voitures vont devoir bouger, momentanément au moins. Nous reconfigurons tout cela. » Joël Do Vale, président de l’Automobile Club basco-béarnais a confié que l’impact sur le GP de Pau ne sera pas dans l’immédiat et que des solutions alternatives sont à l’étude.

– 150 journalistes ont été accrédités pour ce 77e GP de Pau, dont une trentaine d’étrangers.

– Pas moins de 173 commissaires sont en place durant l’évènement. 90 commissaires sont présents pour le meeting historique dans une semaine.

– Le GP de Pau a vu la victoire de nombreux champions au cours des vingt dernières années. On peut citer Juan Pablo Montoya, Felix Rosenqvist, Raffaele Marciello, Benoît Tréluyer, Jonathan Cochet, Anthony Davidson, Nicolas Lapierre, Romain Grosjan ou encore Lewis Hamilton. Un seul pilote français au départ cette année en F3 avec Sacha Fenestraz qui s’élancera en pole ce dimanche.

– Les organisateurs ont mis l’accent sur la sécurité routière avec différentes animations dans le Parc Beaumont.

– Le succès de la Twin Cup ne se fait pas mentir avec un plateau de 43 autos dans les rues de Pau.