Patrice Lafarge (IDEC Sport) : « Les relations humaines me touchent »

Placée sur la liste des suppléantes par le Comité de Sélection de l’ACO, la Ligier JS P217/IDEC Sport Racing ne reprendra la piste qu’au Red Bull Ring le mois prochain. Patrice Lafargue, patron-pilote du team IDEC Sport, est tout de même présent aux 24 Heures du Mans pour suivre l’évolution de l’ORECA 07 partagée par son fils Paul, Memo Rojas et Paul-Loup Chatin. Le trio s’est illustré en trustant le haut de l’affiche de la catégorie LMP2 depuis la Journée Test.

« C’est une belle entame de 24 Heures du Mans », nous a confié Patrice Lafargue. « L’équipe est prête, les pilotes également. IDEC Sport entame sa troisième année en LMP2 et sa deuxième participation aux 24 Heures du Mans. On a appris avec l’ancienne LMP2 avant de venir rouler au Mans en juin 2017. On reste sur une belle prestation aux 24 Heures en amenant l’auto à l’arrivée. »

Le team francilien a changé tardivement de monture pour passer de la Ligier à l’ORECA pour sa LMP2 de pointe avec un nouvel équipage : « Cette année, nous avons trois vrais talents. Je me suis un peu écarté pour trouver refuge sur la Ligier en ELMS. »

Le trio de l’ORECA 07 a débuté 2018 par une pole au Paul Ricard avant de prendre la pole provisoire des 24 Heures du Mans hier soir. L’écurie s’est renforcée durant l’hiver avec un staff technique bien renforcé. « L’apport de Nico Minassian est un vrai plus pour l’équipe, » explique Patrice Lafargue. « On a appris de nos erreurs et pour nous, le challenge du Mans est de voir à nouveau l’arrivée. Je sais combien cette épreuve est dure. Cette année, je vis la course différemment mais avec la même passion et plus d’angoisse. Je suis en admiration devant ces trois pilotes avec mon fidèle compagnon d’équipe Jean-Claude Ruffier. »

Si IDEC Sport Racing a franchi une nouvelle étape, la bonne humeur dans l’équipe est restée la même : « On veut continuer à passer du bon temps sur les circuits. Les résultats sont la cerise sur le gâteau. On partage tous les mêmes valeurs et je ne veux pas trois pilotes qui amènent seulement des résultats et pas une cohésion d’équipe. Les relations humaines me touchent. »

IDEC Sport ne se contente pas de rouler sur circuit cette année puisque Francis Joyon va partir à l’assaut de la Route du Rhum sur son bateau IDEC Sport de 32 mètres.