Olivier Pla (Ford) : « Pas une seconde de répit sur 6 heures ! »

Ford Chip Ganassi Racing UK et Olivier Pla ont souvent joué les premiers rôles la saison dernière sans jamais pouvoir concrétiser. Les 6 Heures de Spa ont permis de conjurer le sort avec une victoire à la clé. La Super Saison FIA WEC débute donc de la meilleure des façons pour le Toulousain, accompagné de son fidèle coéquipier Stefan Mücke et Billy Johnson. Meilleur chrono en qualification, Olivier Pla s’est sans conteste offert le plus beau dépassement de la course dans le Raidillon.

Quelques semaines après avoir remporté les 4 Heures du Castellet sur une ORECA 07 en European Le Mans Series, Olivier Pla rafle la mise en GTE, sa première victoire pour le compte du constructeur américain, sans oublier sa deuxième pole depuis Fuji (2016).

« La saison 2017 a été difficile et cette victoire fait plaisir à voir », nous a confié Olivier Pla. « Mes coéquipiers ont fait le job en piste et j’ai conclu le travail. C’est mon premier succès avec Ford et j’en suis très content. L’année passée, nous étions toujours là en performance sans pouvoir concrétiser. Il y avait toujours un grain de sable pour enrayer la machine. »

Le pilote Ford, qui a bouclé les deux derniers relais, a gratifié les spectateurs d’une manoeuvre osée mais propre dans le bas du Raidillon : « Depuis le début du week-end, nous étions en concurrence directe avec les Porsche. La #92 était sur la même stratégie de pneus que nous. Il fallait se débarrasser de la #91 de Richard Lietz pour augmenter l’avance et contrôler l’éventuel retour de la #92. La bagarre a été très correcte. J’étais à l »intérieur en abordant le Raidillon et je savais que ça allait passer. Il y a un an, j’étais dans la position inverse face à une Ferrari et j’avais cédé. Ce dépassement m’a permis de creuser l’écart. »

Sous le damier, la Ford GT a devancé la Porsche 911 RSR #92 de 13s. « Il n’y a pas eu une seconde de répit sur les 6 heures de course », souligne le Français. « L’équipe a fourni un magnifique travail en mettant en place une stratégie des pneus parfaite. Le travail effectué cet hiver avec Michelin a payé. »

Le meilleur tour en course de la #66 est de 2.15.944 contre 2.17.370 un an plus tôt.

L’équipage de la #66 peut compter sur un nouvel ingénieur cette saison, l’ancien ayant rejoint les rangs de Haas F1.

En fin de semaine, Olivier Pla tentera de faire la passe de deux en European Le Mans Series sur l’ORECA 07/Racing Engineering qu’il partagera avec Paul Petit et Norman Nato.