Nürburgring : Quelques infos d’après-course…

#2 PORSCHE LMP TEAM (DEU) PORSCHE 919 HYBRID LMP1 TIMO BERNHARD (DEU) EARL BAMBER (NZL) BRENDON HARTLEY (NZL) OVERALL WINNERS

– Earl Bamber, Brendon Hartley et Timo Bernhard conservent la tête du championnat avec 108 points, contre 78 à Davidson/Buemi/Nakajima, 46 à Lotterer/Tandy/Jani et 36,5 à Kobayashi/Conway. Porsche prend le large au championnat Constructeurs avec 154 points. Toyota totalise 114,5 points.

Ho-Pin Tung, Thomas Laurent et Oliver Jarvis (Jackie Chan DC Racing) accentuent leur avance en LM P2 avec 116 points. Suivent Canal/Senna (Vaillante Rebellion) avec 70 points, Menezes/Rao (Signatech-Alpine Matmut) 57, Prost (Vaillante Rebellion) 52 et Gommendy/Cheng/Brundle (Jackie Chan DC Racing) 51.

Priaulx/Ticknell gardent les commandes du GTE-Pro avec 84 points, Derani 74, Makowiecki/Lietz 73, Serra/Turner/Adam 69. Ferrari et Ford mènent le championnat Constructeurs avec 135 points, contre 113 à Aston Martin et 106 à Porsche.

Sawa/Griffin/Mok mènent le GTE-Am avec 88 points, à égalité avec Dienst/Ried/Cairoli, les vainqueurs du jour. Dalla Lana/Lamy/Lauda sont à 2 longueurs de la tête. Avec 102 points, Clearwater Racing est seul en tête du championnat Equipes. Dempsey Proton Racing compte 94 points et Aston Martin Racing 92.

– Timo Bernhard et Brendon Hartley restent invaincus au Nürburgring en trois éditions, tout comme Porsche. Le Toyota Gazoo Racing a décroché son 1er podium au Nürburgring.

– Alessandro Pier Guidi, Marvin Dienst et Matteo Cairoli remportent leur première victoire en FIA WEC. Christian Ried retrouve la plus haute marche du podium pour la première fois depuis Bahrain 2012.

– Thomas Laurent fait le carton plein avec quatre podiums en autant de courses FIA WEC disputées, dont trois victoires.

– La Porsche 919 Hybrid a remporté sa 15e victoire et son 5e doublé depuis les débuts de l’auto.

– On ne peut pas dire que les pilotes de la Porsche 919 Hybrid #1 étaient euphoriques après l’arrivée. « C’était une belle journée de course et les deux autos sont à la maison » s’est contenté de dire André Lotterer. Neel Jani a pour sa part ironisé en indiquant qu’il devait y avoir assez d’essence dans l’auto pour que Lotterer aille jusque chez sa mère en Belgique. La #1 était en route pour la victoire mais les deux derniers arrêts ont été bien plus longs que ceux de la voiture soeur. Une course d’équipe en quelque sorte…

Les photos de la course sont ici