Michael Shank perplexe sur la non sélection de son ORECA 07 « féminine » au Mans

Michael Shank, le copropriétaire de Meyer Shank Racing, a appris il y a quelques jours que l’ORECA 07, qu’il avait l’intention d’engager aux 24 Heures du Mans, n’avait pas été retenue sur la liste des 60 engagés. Pire, sa voiture se retrouve sur la liste des suppléantes en 9e position, autant dire que les chances de voir l’équipe américaine en Sarthe sont très minces.

Evidemment, la déception est de mise au sein de MRS (Meyer Shank Racing). Pourtant, l’équipe avait mis toutes ses chances de son côté avec un équipage 100% féminin, un partenariat avec Caterpillar et un soutien logistique d’Algarve Pro Racing. Katherine Legge, Ana Beatriz et Christina Nielsen, double championne IMSA GTD, devaient en effet piloter la LMP2.

« C’est vraiment malheureux et j’ai l’impression que l’on nous a un petit peu manqué de respect », a déclaré Shank à Sportscar365. « Je pense que c’est naturel quand on vous refuse quelque chose, mais lorsque l’équipage est expérimenté, connu, accompli… Le partenaire que j’ai est sans égal à travers le WEC et l’IMSA. Ce genre de chose me rend perplexe sur la façon dont ça a pu être négligé. J’ai du mal avec tout ça. Je comprends la politique, mais c’est plutôt décevant. »

Michael Shank a également ajouté que ce n’était pas très agréable d’être « enterré au fond » de la liste de réserve en tant que septième LMP2. « Je pensais juste que ça serait mieux, qu’on aurait plus de chance que ça. Non seulement nous n’avons pas eu l’occasion d’être sélectionné, mais ils nous ont mis tout à la fin de la liste de réserve pour s’assurer que nous n’arrivions pas à la « lumière ». Ce n’était pas super. J’ai beaucoup de respect pour Le Mans, mais quoiqu’il en soit, c’est dur. Je suis d’accord, je comprends, mais juste déçu, vraiment. Nous sommes déjà passés à autre chose. »

Il n’a cependant pas abandonné l’idée de refaire le Mans. Pour rappel, l’écurie a disputé les 24 Heures du Mans en 2016 avec une Ligier JS P2 Honda. A cette occasion, son équipage, composé de John Pew, Oswaldo Negri Jr et Laurens Vanthoor s’était classé neuvième de la catégorie et 14e au général.

« Je veux pouvoir retourner au Mans de mon vivant. J’aimerais pouvoir y aller en étant sélectionné sur dossier, et non en ayant une invitation d’office. J’aime à penser que nous sommes une assez bonne équipe pour mériter ça. »