Matthieu Vaxivière (R-Motorsport) : « On ne se contentera pas de jouer le top 5 »

Pour ses débuts en Blancpain GT Series, R-Motorsport fait les choses bien avec deux très bons équipages sur ses Aston Martin V12 Vantage GT3. Matthieu Vaxivière fait partie de l’effectif en compagnie de Nicki Thiim et Jake Dennis. Le Limougeaud mixera donc LMP2 et GT3 cette année avec dans les deux cas la ferme envie de jouer les premiers rôles.

« Je n’ai pas roulé en GT depuis l’Asian Le Mans Series 2016/2017, » nous a confié Matthieu Vaxivière. « J’ai découvert le team lors d’une séance d’essais au Paul Ricard. L’équipe débute en GT, qui plus est dans un championnat très compétitif. Cependant, le soutien de Arden et Jota est un gage de qualité. Tout le monde sait ce qu’il a à faire. »

R-Motorsport compte bien se servir de 2018 comme d’une année d’apprentissage avec la Vantage avant de passer au nouveau modèle en 2019. « L’objectif est de bien figurer dès 2018, » souligne Vaxivière. « Il faudra monter sur le podium le plus souvent possible et éviter de laisser s’échapper le moindre point. Le championnat est un objectif à atteindre, tout comme la victoire aux Total 24 Heures de Spa. On ne se contentera pas de jouer le top 5 cette année. Le team s’est donné le temps de tout mettre en place correctement. »

Les premiers essais ont été écourtés par une météo très défavorable : « Les conditions de piste étaient compliquées. Le moteur est très agréable et différent de ce que j’ai connu avec la 488 GT3 et son turbo. Cependant, j’ai de suite été à l’aise. J’ai conscience que la tâche ne sera pas facile. Tout le monde me parle de ce championnat Blancpain depuis longtemps. Je suis content de rouler à nouveau en GT3. »

Matthieu Vaxivière a débuté très jeune dans la catégorie GT3. Alors âgé de 17 ans et demi, il avait disputé une manche du GT Tour 2011 sur une Mercedes SLS AMG GT3 qu’il partageait avec Jean-Pierre Champeau, son grand-père. L’année suivante, il avait étonné tout le paddock aux 24 Heures de Spa sur une petite Porsche Cup du Martinet by Alméras.

« J’ai hâte de revenir à Spa, » précise l’unique français du R-Motorsport. « Cette course est la plus importante au monde pour les GT3 et le plateau s’annonce une fois de plus très relevé. C’est une belle saison qui m’attend. »