Le Mans, un lieu unique aussi en mars…

Vous avez certainement encore en mémoire sur notre visite au circuit manceau en février dernier (lien). L’article a fait des émules et on vous propose celui d’un jeune fan de 17 ans.

« Je m’appelle Etienne Druais, fan de sport auto âgé de 17 ans. Je vous contacte pour faire part de quelques anecdotes suite à votre article de février dernier sur le Circuit des 24 Heures du Mans. Votre histoire m’a inspiré. Je suis allé faire un tour sur le Circuit du Mans le 11 Mars dernier en revenant d’un stage sur Paris alors que j’étais sur le chemin du retour vers la Bretagne.

J’ai trouvé cela étonnant de payer 3 euros pour avoir accès à l’intérieur du circuit mais j’ai vite compris: il y avait des merveilles qui tournaient sur le circuit : des Porsche 911, BMW, Renault Clio RS, Alfa Romeo GTV6, Honda Civic Type R, Ferrari 458, F430, 488, une Corvette, Audi R8, Nissan GT-R, et le must une Saleen S7-R avec un pilote qui s’en donnait à coeur joie.

Une quinzaine de personnes seulement visitaient le circuit, ce qui est plutôt inhabituel pour moi. Ma curiosité m’a dirigé vers la ligne de départ ou plutôt à 135 mètres du départ. J’ai remarqué qu’il y avait des marquages justement ceux de la nouvelle ligne. Le dispositif a été installé 48 heures plus tard.

Arrivé devant la ligne, là où la Toyota n°5 s’est arrêtée en 2016, j’aperçois un couple se dirigeant également vers la ligne de départ. L’homme expliquait toutes les installations du circuit ainsi que les caractéristiques des voitures qui tournaient sur le circuit. Sa copine n’avait pas l’air de s’ennuyer, bien au contraire.

C’est alors que j’ai eu une idée assez inhabituelle, je ne sais pas pourquoi, je me suis dit que ce serait le bon endroit pour demander ma future copine en mariage, quand ça arrivera, devant la ligne de départ… Le lieu ferait bonne métaphore de ma passion, mais pour le moment, j’ai zéro copine au compteur…

Même hors course, la magie du Mans opère. J’ai l’impression que Le Mans reste Le Mans. Ensuite, sur une plate-forme, il y avait une dizaine de visiteurs qui regardaient les autos tourner dans le premier virage.

C’est alors que j’aperçois un monsieur accompagné de trois japonais. Je rentre dans la conversation, et j’expliquais en anglais que je connaissais le SUPER GT et les circuits japonais. Ils étaient ravi qu’un gamin de 17 ans connaisse leurs circuits japonais qui sont des temples. Concernant le monsieur qui les accompagnaient, Les 24 Heures et Le Mans Classic figurent à son rendez-vous. En y repensant, Augustin Dulauroy n’est pas tout seul dans la trop petite vague des jeunes nouveaux passionnés d’endurance !

Lorsqu’ils ont dû s’en aller, j’ai eu droit un au revoir typique de la part de la japonaise (les mains jointes). C’est là que je me suis rendu compte que vous aviez raison, le Japon a encore le respect, chose qui n’existe plus vraiment en France, surtout de la part de certains jeunes de mon âge… Quand j’ai lu votre article de votre escapade en SUPER GT, ça m’a vraiment interpellé !

Je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter des BD des 24 Heures du Mans qui décrivent des duels de grandes marques, j’ai halluciné du nombre de BD qui ont été réalisées ! Malheureusement, je n’ai pas pu tout acheter…

Une histoire comme la mienne peut arriver même à un gars de 17 ans qui reste quasiment tout le temps devant son ordinateur au fin fond du Finistère, fan de sport auto, à jouer à Project Cars 2 en pilotant une M1 Procar sur le circuit de Bathurst, à faire des court-métrages via Minecraft, et qui n’a jamais vécu un tel week-end depuis bien longtemps.

Tout cela peut paraître anodin pour vous, mais je n’oublierais pas tout ça. Vous avez raconté votre excursion au Mans en Février, voici la mienne en Mars. Le Mans reste Le Mans me direz vous.

PS: Pour Le Mans Classic, même si elle n’est pas dans la liste des engagés (en plus il y aura beaucoup plus de voitures cette année) j’espère que la Mazda 787B sera dans la liste des Group C ! Je reste au taquet pour l’actualisation de la liste des engagés sur votre site ! J’ai bien aimé aussi le résumé sur toute l’histoire des 24 Heures de Spa-Francorchamps également ! Je vais essayer de venir pour le 70e anniversaire ! »