La Maserati MC12 et Le Mans, je t’aime moi non plus…

FIA GT test days Monza

On a longtemps attendu la Maserati MC 12 au départ des 24 Heures du Mans mais la GT italienne n’est jamais venue dans la Sarthe. L’histoire d’amour entre cette MC 12 et l’ACO a été tumultueuse. Retour sur une auto qui a tout gagné en FIA GT mais qui n’a jamais pu s’exprimer dans la Sarthe.

Construite sur la base de la Ferrari Enzo, la Maserati MC12 est plus longue, plus large et haute que sa cousine de Maranello. Celle qui s’appelait initialement MCC pour Maserati Corse Competizione et qui avait comme seul point commun avec la Ferrari Enzo son pare-brise a vite fait les beaux jours du championnat FIA GT notamment grâce au Vitaphone Racing de Michael Bartels qui a remporté la bagatelle de cinq couronnes.

Le quiproquo entre l’ACO et cette MC12 a débuté bien avant la sortie de l’auto, les Supercars n’ayant jamais trouvé grâce auprès du promoteur de la plus grande course au monde. Début 2004, Daniel Poissenot, alors directeur des sports de l’ACO, s’exprimait sur le sujet : « Le Mans est intéressé par de belles voitures, surtout fermées. Nous sommes bien dans l’esprit du Mans. Et si Todt souhaite s’engager sous le nom de Maserati, ce n’est pas pour se contenter d’une simple victoire de catégorie. Il visera le général. Si un jour, nous apprenons que Maserati a effectivement fabriqué ce type de voiture, nous dirons tant mieux. Quant à savoir maintenant dans quel créneau de réglementation nous allons pouvoir la mettre, c’est un autre problème. Pour en discuter, il faut avant tout que la voiture soit construite, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

« Une chose est sûre : nous ne ferons jamais un règlement pour une marque » expliquait le directeur des sports. « Dans le règlement, tout le monde doit y trouver son compte. Cela dit, nous pouvons toujours le faire évoluer pour y introduire un type de voitures, quelle que soit la marque. »

L’ACO aurait vu d’un bon oeil la présence de la Maserati MC12 en LM P1 face aux Audi, ce qui n’est jamais arrivé. Les Supercars n’ont jamais été acceptées au Mans et la MC12 ne rentrait pas dans la catégorie GTS de l’époque. Pourtant, une MC12 a roulé dans une série labellisée Le Mans en American Le Mans Series avec le Doran Racing.

Champion FIA GT 2007, le Vitaphone Racing espérait bien faire rouler sa MC12 aux 24 Heures du Mans du fait de l’invitation d’office, quitte à se passer de la version ultime. Finalement, le team allemand a fait alliance avec le Strakka Racing pour faire rouler une Aston Martin DBR9.