La GreenGT H2 reprend la piste au Paul Ricard avec Olivier Panis

La GreenGT H2 a repris la piste hier sur la piste du Driving Center dans l’enceinte du Circuit Paul Ricard avec Olivier Panis à son volant. Le premier prototype électrique-hydrogène a roulé dans le cadre du 1er colloque sur l’hydrogène organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var. Le département a partagé sa vision et ses ambitions pour l’hydrogène en tant qu’accélérateur de la transition énergétique et vecteur de développement économique dans le Var et toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Dès 2018, une première station-service à l’hydrogène doit voir le jour sur le Circuit Paul Ricard. Une flotte de véhicules prestige en autopartage pour le tourisme premium et d’affaires doit aussi être mise sur pied, ainsi qu’une première navette maritime à hydrogène en rade de Toulon.

Ce colloque a aussi permis de capitaliser sur l’innovation technologique #madeinVar que constitue La GreenGT H2, le premier prototype de compétition électrique – hydrogène. La GreenGT H2 produit elle-même l’électricité qui alimente ses moteurs électriques grâce à un générateur électrique-hydrogène (appelé aussi « pile à combustible à hydrogène », en anglais « hydrogen fuel cell »). Son fonctionnement est 100% propre. La GreenGT H2 rejette dans l’atmosphère exclusivement de la vapeur d’eau. Elle est la vitrine technologique du savoir-faire de la société GreenGT, spécialisée dans les solutions de propulsion électrique de haute puissance pour l’industrie et les transports.

Jean-Michel Bouresche, l’une des chevilles ouvrières du projet GreenGT H2 était lui aussi sur place pour assister au colloque et suivre le roulage de l’auto. « Ce modèle date de trois ans avec un châssis sur mesure pour l’installation du groupe moto-propulseur » nous a déclaré Jean-Michel Bouresche. « Un nouveau prototype est en cours de construction sur la base d’une LM P3. »