Endurance Info

La boutique Endurance-Info remise au goût du jour…

tee-shirt_002
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Frédéric Viau-Davodeau n’est pas un inconnu des paddocks et pourtant peu le connaissent. Cet homme discret, fidèle des 24 heures du Mans, aime à dire qu’il est né à l’arrière des anciens box l’année où Jacky Ickx traversait sans se presser la piste pour prendre le départ de la mythique course. 30 ans plus tard, diplôme de journaliste en poche et armé d’une caméra, il couvre la course qui voit gagner les McLaren. “A l’entrée des Hunaudières, j’avais posé une caméra sur le sol, juste le long du rail, dans la sortie commissaire. Les McLaren faisaient vibrer l’air. Au derush, la bande Betacam était inutilisable : tout vibrait !” L’aventure se poursuit dans les airs : “On devait faire des plans et des photos depuis un hélico. A Arnage j’ai rendu mon 4 heures tellement le pilote nous secouait …” . L’année suivante, il débarque dans le paddock avec du matériel pour prendre des photos sphériques 360°x180°. Le projet Racing360 est né. “Tout le monde me regardait comme si je débarquais de la lune !  Entre Mulsanne et Arnage , je me suis fait alpaguer par un commissaire qui pensait que je faisais des relevés topographiques en pleine course …”.

kloobik_001

Il y a plus de 20 ans il fonde Kloobik avec un copain, une communauté graphique Open Source qui devient une référence. “On travaillait le jour au bureau et on passait nos nuits à explorer et décortiquer les logiciels graphiques pour ensuite créer, conseiller et guider. On avait même un réseau IRC indépendant ! Mon gout pour le digital painting et la création graphique datent de cette époque” se souvient-il.

La “Bootik” Digital Art

En 2014 le projet change de nom et devient le studio Kloobik pour ne produire que des créations artistiques digitales originales. “La première toile de sport auto digne de ce nom est sortie presque accidentellement de ma machine en 2014 alors que j’accompagnais une écurie de LMP2 aux 24 heures. J’avais pris quelques photos sur la ligne droite des Hunaudières et je comptais seulement les retravailler au niveau de la lumière. Une fois sur la tablette je suis parti dans une direction totalement opposée et je me suis pris au jeu. J’y ai passé plus de 4 heures et au final j’avais près de 80 calques différents.” De cet accident graphique sont nées plus de 300 toiles différentes dont certaines ornent aujourd’hui les bureaux du headquarter de GM à Detroit. “L’idée de base était que les pilotes officiels de la marque remettent, lors de la cérémonie célébrant les 10 victoires de Corvette aux 24H du Mans, les toiles aux membres du directoire de GM. Ca a été un moment plutôt sympa” s’amuse-t-il. Les réseaux sociaux aidant, les créations digitales se vendent désormais aux 4 coins du monde. “En 2015 j’ai reçu une demande d’un fan d’Audi .. irakien ! Il y en a eu pour plus cher de frais de port que de créa …”

kloobik_002

Sans image, pas de toile. Début 2015, le studio Kloobik s’associe avec plusieurs agences photo anglophones pour couvrir le maximum de catégories et offrir le plus de choix possibles aux clients: “Aujourd’hui, le spectre d’images sur lesquelles nous pouvons travailler pour créer des toiles va de la Formule 1 au DTM en passant par le WEC, le WRC ou le championnat IMSA et bien sûr l’ELMS. Bien que techniquement la photo originale ne soit pas intégrée dans la toile finale, il est impensable pour nous de travailler sur autre chose que nos propres photos. Les possibilités de créations sont de ce fait multipliées” ajoute Frédéric.

La Bootik Digital Art a subi un lifting complet fin 2016 (lien) et elle vient de rouvrir ses portes sous peu pour centraliser toutes les créations du studio. Dès le départ, l’idée de fabriquer les châssis pour les toiles était présente. Mais le succès aidant, il a fallu opter pour une solution moins chronophage : la vente directe des fichiers digitaux. “C’est beaucoup plus simple pour tout le monde. Vous choisissez votre créa graphique, vous la téléchargez et vous l’imprimez ensuite sur le support de votre choix : poster, toile, plexiglas, etc.. Il y a de nombreux prestataires sur internet qui proposent ces supports pour pas très cher. Et cela nous laisse plus de temps pour créer et peindre de nouvelles toiles !” Autre avantage : il est possible de demander une créa unique à partir de ses propres photos de sport auto ou moto.

Le studio fait aujourd’hui des émules mais cela ne perturbe pas Frédéric : “C’est plutôt sympa de voir que le concept est repris. Malgré tout, on reconnait de suite une création du studio Kloobik” rigole-t-il.

Une “Bootik” Art Wear ?

“Kloobik est devenue une véritable usine à idée. Autrefois, dans les rédactions il y avait des “titreurs” entrainés à trouver le bon titre, bref et percutant. Le studio a repris le concept autour du sport auto pour proposer des tee-shirts, sweats, bonnets, etc… que l’on ne retrouve pas ailleurs” indique Frédéric. Et forcément, tout tourne à nouveau autour du sport automobile. ”Les idées viennent comme ça, autour d’une discussion avec les pilotes, les journalistes, les fans ou les créatifs du studio. Il n’y a rien de programmé” explique Frédéric. La Bootik Art Wear (http://kloobik.spreadshirt.fr) a ouvert ses portes en novembre 2016 et compte déjà près de 50 modèles différents. Et d’autres projets sont en cours ! L’idée de s’associer avec Endurance Info est rapidement devenue une évidence des deux cotés. “Nous faisons partie de la même tribu, celle des passionnés du bitume, de la poussière, des bruits de moteurs poussés au rupteur et de l’odeur d’huile de synthèse. Nous vibrons pour les mêmes choses. Pourquoi ne pas le montrer ?” poursuit Frédéric. “D’autant plus que les vêtements que vous trouvez sur la “Bootik” Endurance-info/kloobik vous ne les trouverez nulle part ailleurs. Tous les motifs sont des créations originales. Nous proposons des vêtements pour hommes, femmes et enfants, dans différentes matières sur différents modèles qui vont du tee-shirt au sweat avec ou sans capuche en passant par les bonnets ou le débardeur. Chaque passionné y trouvera son bonheur !” conclut Frédéric.

endurance-info-10eme-anniversaire-t-shirt-homme

La boutique est déjà très régulièrement mise à jour avec de nouveaux visuels et de nouveaux supports. Elle continuera de proposer de nouveaux vêtements uniques et originaux, parfois en fonction de l’actualité !

Pour accéder à la bootik Artwear, cliquez sur “Boutique” dans la barre de menu en haut de cette page ou directement ici :

- Bootik Art Wear : http://kloobik.spreadshirt.fr

- Kloobik Art Digital : http://kloobik.com/art-store/index.php

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet