Hugues Baude (Solution F) : « Nous ne nous sommes pas faits que des amis avec la Foenix ! »

Solution F est une équipe très connue dans le sport automobile, mais aussi dans le monde de l’aéronautique. Cette année, elle a fait rouler la Foenix en VdeV Endurance Series, la version GT V8 de la bien connue Solution F TC10 qui a animé les championnats VdeV dans sa version V8 et qui fut la « star » du STCC (championnat suédois des voitures de Tourisme) de 2012 à 2016. Entretien avec Hugues Baude, directeur technique et commercial…

Hugues Baude a commencé par nous en dire un peu plus sur Solution F. Tout le monde dans le sport auto connaît ce nom, mais peu sauraient dire exactement ce que fait cette entreprise. « Solution F est basé à Aix en Provence et dispose de trois bâtiments, deux de 1000 m2 et un de 2500. Nous avons environ 50 employés. Il faut rappeler que le chiffre d’affaire de Solution F, c’est la moitié en auto et l’autre en aéronautique (en tant que motoriste comme les turbines d’hélicoptère entre autres). Au niveau auto, nous faisons de l’entretien de parcs de moteur (comme les Formule Renault V6), des tests de pneus pour Michelin pour des applications diverses comme la Formula E et la partie Silhouette qui permet de rester sur le marché du sport auto. »

Il nous en dit plus sur la Foenix.« Nous sommes partis de notre châssis Silhouette tubulaire avec une cellule de survie homologuée, des trains roulants qui sont dimensionnés en fonction de la motorisation. Le moteur est un V8 Chevrolet de série qui développe 570 chevaux (garanti 10 000 km) plus une boîte de vitesses SADEV et une électronique maison. Nous avons dessiné une carrosserie look GT et avons habillé notre auto avec. Cette carrosserie a une forte capacité aérodynamique et le but était de se placer sur des marchés Silhouette GT, c’est-à-dire Silhouette Low Cost. C’est un peu à la manière de la Megane RS 01, un cran en dessous en terme de prix, mais avec des performance comparables, même supérieures à celle d’une GT3, mais 30% moins cher : le prix public est à partir de 200 000 euros. Il peut augmenter par rapport à l’équipe d’exploitation et les contraintes des acquisitions de données. Je dois avouer que nous ne nous sommes pas faits des amis avec ce type de produit car les constructeurs veulent absolument vendre leurs GT3. Nous sommes actuellement en phase de pré-série avec la construction de quatre autos : une pour faire de l’incentive bi-place car il n’y a pas de GT3 bi-place, et trois autos de course, c’est-à-dire les deux qui courent en ce moment et une troisième qui a subi un incendie suite à un accrochage avec une LMP3 qui a coupé l’auto en deux. »

Cette Foenix n’est peut être pas forcément encore très connue du grand public, mais elle attire des clients potentiels. Hugues Baude nous fait la liste des championnats dans lesquels on pourrait voir cette auto évoluer : « Avec ces voitures, nous testons le concept sur des courses d’endurance style VdeV où nous avons prouvé la fiabilité. Nous nous attaquons maintenant au challenge des 24 Heures Series. Cette auto est donc éligible en VdeV, en 24 Heures Series et, en gros, partout où la RS01 l’est, notre auto l’est aussi ! Elle ne sera jamais admise dans les compétitions GT3 internationales, mais, par contre, on peut la trouver dans les compétitions nationales GT d’endurance qui ont une catégorie SPX ou SP acceptant des protos Silhouette avec une BOP. »

La saison 2018 de VdeV a touché à sa fin début novembre à Estoril. Maintenant, il est temps de penser à la future saison pour Solution F. « Nous avons fait le tour du VdeV, je pense, mais nous ne « crachons pas dans la soupe », cette série nous a permis de faire du développement gratuit. Nos clients sont très contents de ce format de championnat par rapport au temps de roulage. C’est pourquoi nous allons continuer d’y rouler car nous avons des clients qui veulent faire cela. Nous allons en plus engager des autos en 24 Heures Series et aussi dans d’autres séries nationales comme aux Etats-Unis, par exemple. Le but est de commercialiser ces autos dès 2019 pour différents championnats d’endurance. »  

L’activité de Solution F ne s’arrête pas à la construction et au développement des Foenix, Hugues Baude nous parle également des Ferrari 550 Maranello qu’il remet en piste via la branche classique de sa structure. Pour lire cette partie, rendez-vous sous peu sur Endurance-Classic …