Greig Coull (Michelin) : « On s’est dit qu’on pouvait amener un plus en GT Open »

Michelin et l’International GT Open, c’est un partenariat gagnant-gagnant. Les deux parties y trouvent leur compte si bien qu’en 2019 le manufacturier pneumatique clermontois équipera à nouveau les concurrents. Il en sera de même sur la toute nouvelle GT Open Cup Europe. Les données récoltées en GT3 vont aussi servir à la catégorie GTD de l’autre côté de l’Atlantique en 2019. Si Michelin apporte un soutien aux équipes, Bibendum fait aussi le régal des papilles le vendredi soir avec un cocktail organisé sur chaque meeting avec le concours d’un chef étoilé Michelin.

Greig Coull, responsable de la compétition-client chez Michelin Motorsport, nous a expliqué la relation en place en International GT Open : « Dès nos premiers contacts, Jesus Pareja nous a bien fait comprendre qu’il ne cherchait pas un magasin de pneus. Il voulait aller plus loin. Jesus a une excellente compréhension de son client principal qui est le pilote Am. Nous avons donc échangé en comprenant assez vite qu’on pouvait faire quelque chose l’un pour l’autre. On s’est aussi dit qu’on pouvait amener un plus. »

La structure Alvarez s’occupe de la préparation de toutes les gommes pour l’intégralité du championnat. « Michelin amène son expertise technique », souligne Greig Coull. « Nous amenons au minimum deux techniciens par épreuve. Pour aller plus loin, nous avons discuté avec Michelin Travel Partner. Le réceptif utilisé par Michelin sur les meetings Moto GP en Europe est présent sur les événements. C’est alors que l’idée d’organiser un cocktail original est venue. La présence d’un chef étoilé Michelin permet d’offrir quelque chose de différents aux pilotes et à leurs familles. »

Le travail se fait aussi sur la piste avec la préparation des gommes pour la GT Open Cup Europe : « On prépare la gamme 2019 qui couvrira l’entièreté du plateau. Nous avons déjà participé aux séances de Balance de Performance sachant qu’il faut développer spécifiquement certains pneus. Cette gamme va aussi nous servir pour le championnat IMSA, notamment pour la catégorie GTD. »

Le WeatherTech SportsCar Championship fera la part belle aux gommes Michelin en 2019, ce qui n’est pas sans ravir le patron de la compétition-client de Michelin : « Nous sommes très contents de voir un plateau qui s’élargit. Michelin a lancé la gamme M en 2018 avec plus de robustesse, une bonne stabilité de performance, une mise en régime rapide et l’introduction des puces RFID. Tout cela va aussi servir aux Etats-Unis. Le service sera identique là-bas. Le système RFID a été rodé en WEC et on l’amène progressivement en monoplace. On veut sortir des frontières le plus possible avec la compétition-client en proposant un accompagnement technique et en pénétrant d’autres marchés. »