Gilles Chatelain (GP34 by GEMO Motorsport) : « J’étais un des seuls à croire au potentiel de la Maserati »

Lorsque Gilles Chatelain a émis l’idée de faire rouler une Maserati GranTurismo MC GT4 en Championnat de France FFSA GT, on ne peut pas dire que son téléphone a sonné toutes les heures pour rejoindre l’aventure. Le début du programme a été quelque peu compliqué mais depuis la mi-saison 2017, les choses ont bien changé avec une Maserati qui est au rendez-vous au sein d’un plateau de près de 50 GT4. Même si la Maserati est la plus ancienne GT4 du plateau avec l’Aston Martin, la GT4 italienne, basée sur la Trofeo, a son mot à dire. Les résultats sont au rendez-vous et le téléphone de Gilles Chatelain sonne de plus en plus.

« J’y croyais mais j’étais un des seuls à y croire au potentiel de la Maserati », nous a déclaré Gilles Chatelain. « La Maserati est parfaitement dans la mouvance GT4. Le concept de la catégorie est d’avoir une auto pas chère. On fait une saison avec peu de moyens mais avec des pilotes performants. » Olivier et Arnaud Gomez font parler la poudre au volant de la Maserati qui porte les couleurs d’Antoine le Pilote.

Avec deux victoires cette saison, le GP34 by GEMO Motorsport peut encore espérer rafler la couronne Am. « Malgré notre absence à Pau, nous sommes à la 3e place du championnat avec quelques espérances de gagner le titre », sourit Gilles Chatelain. « J’espère que nous pourrons finir sur une bonne note au Paul Ricard. Ensuite, on va voir ce qu’il est possible de mettre en place pour 2019 car nous n’avons pas vraiment d’infos pour savoir si on peut faire rouler la Maserati la saison prochaine. Des pilotes sont intéressés, alors pourquoi pas la faire rouler en Coupe de France FFSA GT. »

Gilles Chatelain se verrait bien aligner en parallèle un nouveau modèle en 2019 : « Le plan est de faire rouler deux nouvelles GT4, pourquoi pas deux Mercedes-AMG GT4. Tout est lié à nos fidèles partenaires que sont EBAC et Minerva Oil. On défend aussi les couleurs d’Antoine le Pilote et nous aimerions bien poursuivre l’aventure. »

Si la monture 2019 n’est pas décidée à 100%, GP34 by GEMO Motorsport est pleinement satisfait de son engagement en FFSA GT : « Le championnat est très beau avec une équipe SRO vraiment à l’écoute, serviable et arrangeante. Le système en place fait qu’on peut gagner avec une auto d’une ancienne génération. »

Le team savoyard peut s’appuyer sur l’expérience des frères Gomez pour mettre la Maserati sur la plus haute marche du podium : « Nous savions qu’Olivier et Arnaud étaient rapides. C’est une belle satisfaction de les avoir avec nous. Nous avons peu de moyens mais nous faisons les choses du mieux possible. Je prends comme exemple Jérôme Policand qui reste mon modèle. J’ai aussi beaucoup roulé dans le passé avec ses pilotes tels que Jean-Luc Beaubelique, Gabriel Balthazard, Mike Savary, Maurice Ricci et Marc Cattaneo. »

A terme, Gilles Chatelain a une autre idée en tête : « J’ai l’envie de créer une école de pilotage dédiée à la catégorie GT4 avec plusieurs modèles différents. On pourrait faire un package global, louer un circuit et faire rouler des pilotes. »