Frédéric Sausset : « 2019 est une saison charnière pour nous »

Après une longue réflexion d’intersaison et s’être entretenu avec ses partenaires, La Filière Frédéric Sausset By SRT41 a pris la décision de concourir la saison 2019 dans la catégorie Prototype de l’Ultimate Cup Series.

Cette nouvelle série soutenue par Michelin, partenaire historique de La Filière Frédéric Sausset By SRT41, proposera une saison articulée autour de sept week-end de courses dont trois en France (Dijon, Magny-Cours et Paul Ricard) et quatre à l’étranger (Estoril (Portugal), Slovakia Ring, Mugello (Italie) et Valence (Espagne).

« Cette nouvelle étape marque une évolution logique dans notre programme avec la découverte de nouveaux circuits et surtout d’une nouvelle organisation pour cette saison 2019. Nous espérons qu’elle sera à la hauteur de nos attentes en termes de niveau, de sérieux d’organisation et d’ambiance », a indiqué Frédéric Sausset.

Lors de sa première saison en 2018, La Filière Frédéric Sausset By SRT41 a roulé en VdeV Series et a brillamment occupé le podium de la catégorie Prestige-LMP3 à trois reprises, en cinq courses.

« Les VdeV Series ont été un environnement parfait pour lancer cette aventure. Son créateur, Eric Van De Vyver, nous a permis de roder notre équipe dans d’excellentes conditions et dans une belle ambiance familiale. On ne le remerciera jamais assez pour cela » indique Frédéric Sausset. « D’autant qu’Eric a toujours répondu présent à nos côtés depuis le départ de l’aventure SRT41 en 2015. C’est avec un pincement au cœur que nous le quittons. L’évolution était nécessaire pour cette seconde saison avant de nous confronter à l’European Le Mans Series. Cependant, pour la seconde session de pilotes de La Filière Frédéric Sausset by SRT41 qui débutera an 2020, je n’exclus pas de revenir en VdeV en première année et suivre le même processus que pour la promotion 2018.»

Pour la saison 2019, La Filière Frédéric Sausset By SRT41 engagera de nouveau une Ligier JS P3 au volant de laquelle on retrouvera le Français Snoussi Ben Moussa, le Belge Nigel Bailly et le Japonais Takuma Aoki.

« C’est une saison charnière pour nous » ajoute Frédéric Sausset. « A la veille de se joindre au plateau de l’ELMS et de concourir aux 24 Heures du Mans 2020, on se doit de démontrer vitesse, constance et professionnalisme. Le monde de l’Endurance aura les yeux rivés sur nous. On ne pourra décevoir si l’on veut séduire de nouveaux partenaires.»

Rendez-vous pour la première manche des Ultimate Cup Series, les 22, 23 et 24 Mars sur le circuit d’Estoril au Portugal.