Fred Mako : « Le rallycross, c’est du sport auto à l’état pur »

Entre deux courses GT3, Fred Mako a tâté du rallycross à la mi-septembre. Le pilote officiel Porsche a pris part au meeting du Championnat de France de Rallycross à Mayenne au volant d’une Citroën DS3 RX de l’équipe dirigée par Hervé Knapick.

Mako a terminé dans le top 10 d’une catégorie Supercars trustée par les ténors de la catégorie. Cinquième, septième puis deuxième des trois manches, seule la quatrième manche a été compliquée pour le pilote de la DS3 RX.

« C’était une très belle expérience », sourit Mako. « Je suis content de ma montée en puissance tout au long du meeting. Il y avait de quoi faire quelque chose de bien même si j’avais pas mal d’appréhension sous la pluie. J’ai tout découvert directement sur place : le championnat, l’approche de la discipline. J’ai beaucoup appris durant le meeting avec beaucoup de subtilités à connaître. Sur un week-end, on doit rouler l’équivalent de deux tours de Nordschleife. »

Le Français a découvert une discipline proche du public un peu à l’image des courses américaines : « Tout le monde peut approcher les autos et les pilotes. Le paddock est ouvert comme on peut le voir en IMSA. Le rallycross, c’est du sport auto à l’état pur. L’auto est brutale et bestiale. »

« Cela fait plusieurs années que je voulais rouler en rallycross, mais il fallait trouver la bonne opportunité », souligne Mako. « On roule peu et les départs ont une importance énorme. Mon expérience du sport auto n’a pas servi à grand-chose. Le niveau est très relevé, les autos sont belles et je pense que j’avais une des meilleures autos du plateau. Le Team Knapick a vraiment fait du bon travail. J’espère avoir l’occasion de renouveler l’expérience en rallycross. »

Dans quelques jours, Fred Mako va disputer le Petit Le Mans sur une des deux Porsche 911 RSR officielles qu’il partagera avec Patrick Pilet et Nick Tandy : « J’espère que nous pourrons rééditer la victoire des 12 Heures de Sebring. Sur une course américaine, tout est possible. Il faudra être présent dans le ‘money time’. J’ai la chance d’avoir une super équipe et de très bons coéquipiers à mes côtés. J’espère qu’on pourra aller en accrocher une deuxième cette année aux Etats-Unis et, pour ma part, une troisième après Sebring et les 24 Heures du Nürburgring. »

Photos : rallycrossfrance