François Hériau (Ultimate) : « Beaucoup de plaisir à rouler en LMP3 »

Troisième des 12 Heures d’Abu Dhabi et vainqueur de la catégorie LMP3 dès ses débuts hors d’Europe, Ultimate a clôturé une belle saison 2017 par un nouveau podium. François Hériau, Matthieu et Jean-Baptiste Lahaye vont pouvoir souffler un peu avant d’attaquer 2018 qui devrait passer par une nouvelle campagne European Le Mans Series avec la Ligier JS P3.

Un temps à l’étude, la piste LMP2 reste tout de même d’actualité, comme nous l’a confié François Hériau : « Voir Ultimate en LMP2 fait toujours partie des envies mais si nous y allons c’est pour le faire dans de bonnes conditions. Il y a aussi la piste GT qui est à étudier pour le futur. Ce serait un vrai challenge de passer en GT. Cette année, l’objectif avoué était de pouvoir jouer le titre et monter sur le podium le plus souvent possible. La saison s’est jouée sur de petits détails. On a montré qu’on était dans le coup et qu’on pouvait jouer les premiers rôles. »

Quatrième du championnat européen avec deux podiums, Ultimate continue sa montée en puissance avec le même trio et la même équipe familiale. Après avoir écumé les pelotons de la Funyo, François Hériau a fait le pari de passer en LMP3, ce qu’il ne regrette pas une seule seconde : « Je n’ai pas le moindre regret à avoir fait ce choix. Je prends beaucoup de plaisir à rouler même si l’auto est exigeante pour en tirer la quintessence. Avec deux ans d’expérience en LMP3, je me sens prêt à passer en LMP2 si l’opportunité se présente. Si on écoute les pilotes, c’est plus facile de faire le saut P3/P2 que CN/P3. »

« J’ai découvert la Ligier et le championnat à Silverstone en 2016, » souligne François Hériau. « A Imola, lors du meeting suivant, j’avais encore plus d’appréhension car sportivement et avec le recul, je ne pense pas que j’étais prêt à 100%. J’ai alors augmenté la cadence de ma préparation physique en passant à trois séances de sport par semaine. J’ai vite senti la différence dans l’auto. »

Ultimate n’a pas l’intention de changer de châssis pour la saison 2018, le team breton étant satisfait de la Ligier JS P3.

Les 12 Heures d’Abu Dhabi étaient la cerise sur le gâteau en cette fin d’année : « Notre objectif était de terminer meilleure LMP3 et de monter sur le podium. Nous avons réussi les deux. Le cadre est magnifique et nous avons retrouvé nos adversaires de l’European Le Mans Series avec Graff et United Autosports. »