France/Allemagne chez Saintéloc Racing en Blancpain GT World Challenge Europe

Saintéloc Racing était présent aux Essais Officiels Blancpain GT Series avec une paire d’Audi R8 LMS GT3 Evo. Le team stéphanois dirigé par Sébastien Chétail et managé par Frédéric Thalamy en a profité pour faire tourner ses pilotes qui vont à coup sûr donner du fil à retordre à la concurrence.

Fred Thalamy a réussi l’exercice de réunir deux très beaux équipages en Blancpain GT World Challenge Europe et peut-être même un troisième qui est en discussion. Simon Gachet et Christopher Haase se partageront le volant d’une des deux Audi, la seconde étant pour Markus Winkelhock et Steven Palette. On a donc deux tandems franco-allemands dans les Audi en Sprint. 

Pour la partie Endurance, les équipages ne sont pas encore finalisés mais là aussi il faut s’attendre à des trios homogènes. 

« J’espère que Simon (Gachet) va pouvoir concrétiser suite à sa belle saison 2018 », nous a déclaré Fred Thalamy. « Simon avait à coeur de continuer avec nous et la réciprocité était là.  La priorité était de la faire rouler en Sprint mais pourquoi pas combiner avec un programme Endurance. Steven (Palette) a été la bonne rencontre de fin d’année à Bahrain. Nous avons de suite été surpris par sa faculté d’adaptation à l’Audi R8 LMS GT4. Durant un relais, il a été capable de changer son style de pilotage à deux reprises. De plus, son retour  aux ingénieurs est très bon. Steven colle parfaitement à l’équipe. » Markus Winkelhock et Christopher Haase sont quant à eux ravis de transmettre leur savoir de l’Audi à leurs coéquipiers. Une troisième Audi est à l’étude pour le Sprint avec Stéphane Ortelli, l’un des pilotes les plus respectés du plateau.

Le Monégasque a retrouvé le volant d’une Audi lors des Essais Officiels au sein d’une équipe qu’il connaît bien. « Nous sommes ravis d’avoir fait rouler Stéphane et j’espère que nous serons en mesure de lui proposer quelque chose. Il est parfait pour coacher un jeune. Stéphane, en plus d’être adorable, a tout ce qu’il faut pour être le coéquipier parfait. » 

Quant à la version Evo de l’Audi R8 LMS GT3, Fred Thalamy a une idée bien arrêtée du sujet : « L’Evo n’offre pas de gain de performance. Le train avant travaille mieux mécaniquement parlant. Les gentlemen s’accommodent mieux de l’auto et les pilotes professionnels doivent adapter leur façon de piloter. » 

Pierre-Yves Paque et Christian Kelders sont attendus sur une Audi R8 LMS GT3 Evo/Saintéloc Racing avec un troisième coéquipier qui pourrait changer au fil de la saison. Fabien Michal et David Abramczyk ont roulé au Paul Ricard pour Saintéloc Racing. Pour les Total 24 Heures de Spa, l’idée est de faire une Audi pour la gagne au général et une en Am.