Eric Debard (Panis-Barthez Compétition) : « Le plaisir avant tout »

Fidèle en amitié, Eric Debard n’a pas hésite une seconde à suivre son compère et ami Olivier Panis dans l’aventure Panis-Barthez Compétition. Après une année d’apprentissage en LM P3, l’Albigeois compte bien tirer son épingle du jeu cette saison sur la Ligier JS P3 qu’il va partager à nouveau avec Simon Gachet et la nouvelle recrue Théo Bean. Les Essais Officiels de l’European Le Mans Series permettent à Eric Debard de retrouver la compétition après la période hivernale.

« Je suis content que la saison reprenne » nous a déclaré Eric Debard. « Cela fait trois mois sous roulage depuis les derniers essais de novembre. Ma priorité était de poursuivre avec l’équipe où je me sens bien. C’était naturel pour moi d’accompagner Olivier (Panis) dans sa nouvelle aventure d’équipe. »

MOTORSPORT : EUROPEAN LE MANS SERIES - TESTS MONZA (ITA) 03/27-29/2017

Le Panis-Barthez Compétition poursuit son engagement en European Le Mans Series avec une LM P2 et une LM P3. « L’équipe a longtemps hésité à mettre en piste deux LM P2 mais la décision a été prise de poursuivre avec une seule auto et la LM P3 en parallèle. C’est une sage décision car débuter avec deux nouvelles LM P2 n’aurait pas été simple. »

Chef d’entreprise la semaine, Eric Debard roule pour le plaisir avec l’envie de bien figurer : « Pour moi, c’est le plaisir avant tout. La piste définit les ambitions. C’est un sport d’équipe où l’homogénéité de l’équipage joue un grand rôle. C’est de là que partent les résultats. »

MOTORSPORT : EUROPEAN LE MANS SERIES - TEST DAYS - MONZA (ITA) 03/27-29/2017

La Ligier JS P3 #16 voit l’arrivée de Théo Bean pour épauler Eric Debard et Simon Gachet. « Théo rejoint l’aventure et j’en suis ravi » souligne le pilote Bronze de l’équipage. « Il découvre les circuits européens et la catégorie LM P3. Les premiers essais sont concluants. Poursuivre l’aventure avec Simon est quelque chose qui me plaît car il est promis à un bel avenir. En dehors de la voiture, je dois composer avec un écart de 25 ans avec eux (rires). Quand on roule, cette notion disparaît et quand on échange, l’âge n’a rien à voir. »

Fidèle parmi les fidèles du Championnat de France FFSA GT, le Champion de France 2009 sur une Corvette du DKR Engineering suit de près l’arrivée des GT4 sur la scène nationale : « La relance du Championnat de France FFSA GT est une très bonne chose. Nous sommes tous un peu nostalgique de la grande époque et je regarde l’arrivée des GT4 d’un oeil avisé. »