Dr Frank-Steffen Walliser (Porsche) : « Sans une voiture d’usine, une GTE-Am n’existerait pas »

Porsche fait partie des constructeurs présents dans le groupe de travail concernant la future réglementation de la nouvelle catégorie reine de l’Endurance. Le Dr Frank-Steffen Walliser, patron de Porsche Motorsport, a admis que cette catégorie pourrait porter atteinte au GTE même si celle-ci n’entrera pas en concurrence avec le GT.

« Je ne pense pas qu’il y ait une rivalité avec le GTE » a déclaré Walliser à Sportscar365. « A la fin des années 90, lorsque nous avions la catégorie GT1, nous avions des grilles qui étaient pleines de GT sur chaque course. La catégorie GT est basée sur nos voitures à grand volume et nous offrirons toujours une telle auto. Les hypercars vont et viennent dans l’industrie, elles sont là pour un an ou deux. Elles disparaissent et dix ans plus tard, elles reviennent. »

Le patron de Porsche Motorsport a précisé que la différence de coût entre une GTE et une « Hypercar », qui doit coûter de 25 à 30 millions d’euros, sera tout de même importante. Il a souligné que certains constructeurs pourraient être tentés par  un simple programme officiel dans la catégorie reine.

« Cela dépend des constructeurs et de ce qui peut se faire » a expliqué Walliser. « Il y a aussi les coûts. Sans voiture d’usine, une GTE-Am n’existerait pas. De plus, nous avons vu un ensemble de cibles, une vision et une perspective de ce à quoi cela va ressembler, mais pas encore un règlement technique. »

Même si Porsche participe aux discussions, rien ne permet de dire que la marque allemande sera de retour au Mans pour la victoire en 2021. « Comme nous sommes dans notre planification annuelle, nous regardons toujours chaque mouvement dans le monde du sport automobile dans les différents secteurs » a indiqué Walliser. « Bien sûr, nous regardons, mais nous avons une stratégie et une vision claire. Nous verrons comment ça se développe. »