Dix ans de Trophée Tourisme Endurance (TTE) en 2019

Au fil du temps, le TTE (Trophée Tourisme Endurance) s’est fait un nom sur les circuits français, si bien que la série dirigée par Jean-Jacques Hengel et Fabrice Reicher fêtera son 10e anniversaire en 2019. La saison prochaine passera par Magny-Cours, Val de Vienne, Le Mans, Lédenon, Charade, Anneau du Rhin, Dijon et Nogaro. La série peut compter sur le soutien de Pirelli et de Renault Sport qui offrira des primes aux concurrents qui rouleront en Renault Clio Cup. A noter qu’en 2019 le TTE n’aura aucune date commune avec le FFSA GT et l’Ultimate Cup Series.

Fabrice Reicher nous en a dit un peu plus sur les évolutions à attendre en 2019 : « 2019 marquera la 10e année du TTE et nous allons récompenser les trois premiers à l’issue de la saison. Le champion se verra offrir un engagement pour l’année suivante, le deuxième recevra 750 euros et le troisième 500 euros. C’est quelque chose de nouveau pour nous et ce sera valable pour chaque catégorie du championnat (Endurance, Berline, GT). C’est un plaisir de voir que Pirelli repart à nos côtés pour la troisième année. Ils ont toujours joué le jeu en montant les pneumatiques même dans les catégories ouvertes. »

ce n’est pas tout car le TTE va proposer dans le prix d’engagement une assurance afin de ne pas impacter ceux qui n’ont pas de gros moyens.

Entre Championnat de France des Circuits FFSA, VdeV Endurance Series, Ultimate Cup Series et TTE, pour ne citer qu’elles, les séries françaises sont nombreuses.

Fabrice Reicher se veut confiant sur la saison à venir : « L’Ultimate Cup Series va voir le jour mais je suis persuadé que nous ne sommes pas en concurrence. On va certainement avoir des équipes qui disputeront les deux championnats. Nous ne sommes pas sur un coût identique de saison sachant que nous n’allons pas à l’étranger en 2019. De notre côté, nous allons relancer le CN. Norma sera présent sur les circuits pour accompagner ses clients avec en plus des dotations sur les pièces. On a déjà les CN en Sprint et les perspectives pour l’Endurance sont bonnes. J’espère que nous aurons quelques équipes étrangères. »

Le plateau du TTE au Mans était composé de 168 autos, ce qui en fait la plus grosse affluence du championnat. « Le TTE continue de monter en puissance », tient à souligner le recordman des participations des pilotes français aux 24 Heures du Nürburgring.« Le prix d’engagement va être stable avec tout de même une petite augmentation d’une vingtaine d’euros pour que l’assurance soit comprise. »

Pour 2020, une sortie du territoire français est à l’étude, peut-être même à deux reprises, le tout sans impacter les équipes sur le plan financier. L’Espagne et l’Allemagne sont les pistes privilégiées.

Si les CN sont les bienvenues en TTE, les LMP3 ne sont pas admises dans le championnat. Du côté des GT4, la série accepte les équipes qui sont engagées en FFSA GT. En 2019, un challenge Renault Clio Cup 4 va voir le jour à l’intérieur de la catégorie T2 avec un podium spécifique. Renault Sport offrira au champion un test en monoplace. La Ligier JS P4 est acceptée en Protos et la nouvelle JS2 R en TTE Endurance Berline.