Cyril Saleilles (Cool Racing) : « On ne peut qu’avoir les yeux qui brillent en roulant en FFSA GT »

Comme Laurent et Clément Dub, ses deux compagnons d’équipe chez Cool Racing, Cyril Saleilles a choisi le Championnat de France FFSA GT sur une Porsche Cayman GT4 Clubsport après avoir écumé les pelotons Mitjet. Mais contrairement à la famille Dub, Cyril Saleilles a fait le choix de rouler en solo dans la classe Am. Son meilleur classement reste un podium de classe dans les rues de Pau. 2018 était pour le gentleman driver une année de prise de contact avec une nouvelle auto dans un nouvel environnement pour le moins compétitif.

Que retenez-vous de vos débuts en GT4 ?

« C’était pour moi une saison de découverte. J’ai débuté en sport automobile il y a seulement quatre ans. Avant le GT4, j’ai roulé en Fun Cup et Mitjet. Je suis parti sur cette catégorie avec l’ambition de rouler en solo afin d’avoir un maximum de temps de piste. En fin de saison, j’ai vu les limites d’un roulage en solitaire. Il manque un coéquipier pour tirer l’équipage vers le haut. Malgré cela, je reste pleinement satisfait de ma saison en GT4 avec, comme point d’orgue, un podium à Pau. J’avais peu de départs à mon actif et là il a fallu s’élancer parmi une meute de 40 autos d’une même catégorie. »

L’envie de poursuivre en 2019 est donc bien là ?

« Revenir avec Cool Racing fait partie des envies, certainement avec le nouveau Cayman. Cependant, je vais un peu changer mon fusil d’épaule en roulant avec un coéquipier en Am. Je suis coaché par Bruno Besson et nous avons décidé d’un bel entraînement durant l’hiver avec du roulage en Formule Renault et Porsche Cayman. »

Vous avez trouvé votre équilibre au sein du Cool Racing ? On sent une équipe très professionnelle mais familiale. C’est aussi votre avis ?

« J’ai la volonté de poursuivre avec Cool Racing. J’ai connu la famille Barbier en Mitjet et je m’y suis vite senti à l’aise. J’ai rejoint l’équipe de Patrick (Barbier) en cours de saison Mitjet. C’est déjà bien qu’il ait accepté. En fin d’année, on s’est mis autour d’une table pour tirer un bilan de saison, ce qui a été fait et ce qui pouvait être amélioré. J’ai trouvé cela très positif de sa part. J’ai dit à Patrick que je voulais rouler en GT4, ce qui était aussi le choix de Clément et Laurent (Dub). Nous avons une vraie relation sachant qu’avec Cool Racing, tout est facile et on arrive serein sur les meetings. On sait que l’auto sera parfaitement préparée car toute l’équipe est très professionnelle. Patrick a une grosse expérience du sport automobile avec toujours l’envie de rechercher la performance dans un bon esprit. »

La catégorie GT4 est une première étape pour vous en GT ?

« Cette année, j’ai énormément appris sur le pilotage d’une GT4. Avec l’équipe, nous avons franchi les paliers un à un durant la saison. Bien sûr, on a toujours envie de voir plus haut. 2018 a été une belle saison et l’objectif est déjà de capitaliser sur cette expérience. On va déjà tout mettre en oeuvre pour faire une belle saison 2019 et on verra ensuite. Chaque chose en son temps. »

Le Championnat de France FFSA GT répond à vos attentes ?

« Pour beaucoup d’acteurs du championnat, le sport automobile est une soupape plaisir, mais je n’envisage pas cela uniquement dans le but de rouler. Il faut toujours rechercher la performance. Le championnat est magnifique et on ne peut qu’avoir les yeux qui brillent. La série est accessible pour les gentlemen. La formule est très bonne car ça va vite tout en restant accessible. Avant de venir, je ne connaissais pas les meetings SRO et j’ai découvert un environnement très professionnel. On peut toujours discuter sur les décisions, mais le championnat est tenu et bien tenu. »