Côme Ledogar (Garage 59) : « Chaque pilote aura son importance »

Champion Blancpain GT Series Endurance Cup 2016, Côme Ledogar retrouve cette année un championnat qui lui réussit bien. Le Lyonnais poursuit l’aventure avec Garage 59, l’équipe avec laquelle il a décroché la couronne il y a deux ans mais aussi celle avec qui il a roulé en International GT Open en 2017.

Malgré un programme chargé depuis début janvier avec une participation aux 24 Heures de Dubaï sur une Porsche 991 MR (victoire de catégorie), aux 24 Heures de Daytona sur une Acura NSX GT3 et aux 12 Heures de Bathurst sur une McLaren 650S GT3 du YNA Autosport, le Lyonnais n’a qu’un seul programme confirmé à ce jour.

« J’espère arriver à boucler un autre programme, voire à faire des piges sur des courses prestigieuses » nous a déclaré Côme Ledogar. « Je reste ouvert à toute proposition sur une McLaren ou toute autre voiture. Je suis ravi de poursuivre en Blancpain GT Series Endurance. Ce sera ma troisième année consécutive dans la série. »

La McLaren 650S GT3 dispute sa dernière saison sur la scène internationale. La 720S GT3, développée par McLaren Automotive, est attendue en compétition dès 2019. En attendant, Garage 59 devra s’adapter en faisant rouler un modèle en fin de vie qui a tout de même évolué sur le plan de la fiabilité.

Comme tout le plateau, le champion de la Porsche Carrera Cup France va découvrir les nouvelles règles sportives mises en place par SRO : « Le nouveau système des qualifications va dans le bon sens car chaque pilote aura son importance. La moyenne des trois va permettre de donner un visage différent des grilles de départ. »

Avant de retrouver la Blancpain GT Series Endurance, Côme Ledogar a déjà dans les jambes trois grandes courses d’endurance depuis janvier dernier. « Le potentiel était là à Dubaï, Daytona et Bathurst » souligne Côme Ledogar. « La victoire à Dubaï avec Tsunami RT a permis de bien débuter 2018. Malheureusement, nous n’avons pas pu faire mieux que 11e à Daytona en dépit d’une belle pointe de vitesse sur l’Acura. Partager une McLaren avec Shane van Gisbergen et Craig Lowndes à Bathurst a été une formidable expérience. Je connaissais déjà Shane pour avoir roulé avec lui en Blancpain. J’ai découvert Craig qui est fantastique et sans le moindre ego. Travailler avec lui est du pur bonheur. J’ai retrouvé en Craig un peu de Rob Bell. »