Andrea Caldarelli (Orange1 FFF) : « Le programme est un gros challenge pour toute l’équipe »

Pour le retour de FFF Racing Team en Europe, Andrea Caldarelli va avoir du pain sur la planche. L’ancien pilote Lexus en SUPER GT aura la double casquette de pilote et team principal chez Orange1 FFF Racing Team qui aligne trois Lamborghini Huracan GT3 Evo en Blancpain GT Series. 

L’Italien partagera son volant avec Marco Mapelli et Dennis Lind en Endurance. Pour la partie Sprint, Andrea Caldarelli sera associé à son compatriote Marco Mapelli. 

« J’ai déjà eu les deux casquettes dans le passé », nous a confié Andrea Caldarelli. « Cependant, ce n’était pas dans un championnat aussi relevé que la Blancpain GT Series. Il faut bien manager son temps et compartimenter son cerveau. Ce programme 2019 est un gros challenge pour toute l’équipe. Tout grossit petit à petit avec un personnel qui est multiplié par trois. Nous sommes avec Lamborghini sur du long terme. »

Orange1 FFF Racing Team peut compter sur quelques membres de Squadra Corse aux Essais Officiels Blancpain GT Series. « Le championnat est nouveau pour nous et c’est toujours bon d’avoir des gens autour qui connaissent parfaitement la série », explique Caldarelli. « Notre staff est très international avec du personnel qui vient de différents pays : Italie, Mexique, Allemagne, Argentine, Angleterre et l’Asie. Cela colle parfaitement à notre philosophie. On ne veut pas se contenter de parler seulement italien. C’était déjà le cas en Lamborghini Super Trofeo. » 

Le développement de l’équipe a obligé Orange1 FFF Racing Team à faire de nouveaux investissements : « Faire rouler trois autos fait qu’on a plus de pilotes. Nous avons dû investir dans de nouveaux camions, un nouvel atelier tout près de Lamborghini à Sant’Agata. Une partie de l’équipement est resté en Asie car FFF Racing Team fera rouler deux autos en Lamborghini Blancpain Super Trofeo Asia. » 

L’écurie qui roule sous pavillon chinois aligne en Blancpain GT Series deux châssis 2018 reconditionnés en 2019 et un châssis neuf. Lancé en 2016 sous l’impulsion d’Andrea Caldarelli et Fu Songyang, leader sur le marché de l’automobile en Chine, FFF Racing Team a débuté par l’Asie avec McLaren avant de passer dans le giron Lamborghini. 2018 a vu FFF Racing Team décrocher le titre Blancpain GT Asia.

Le programme Blancpain GT Series est prioritaire cette saison mais il n’est pas exclu de voir l’équipe sur d’autres courses cette année. Une présence à la Coupe des Nations FIA GT et quelques courses d’Intercontinental GT Challenge, après Spa, sont dans les tuyaux. Une apparition en Creventic n’est pas à exclure non plus.

Pour 2020, l’Intercontinental GT Challenge fait partie des réflexions. « Nous voulions disputer les 12 Heures de Bathurst dès cette année mais nous n’étions pas prêts », précise Caldarelli. « Lamborghini est absent du championnat cette année, alors pourquoi pas représenter la marque en 2020. On cherche à faire des courses d’endurance. Peut-être qu’à l’avenir nous retournerons rouler en Asie car c’est là qu’est notre base. Ce sera de toute façon dans un environnement SRO qui a une bonne plate-forme et qui fournit un très bon service. Le personnel est incroyable et on peut dire qu’on travaille tous main dans la main. » 

En passant en GT3 à plein temps, Andrea Caldarelli est à l’opposé de son rôle de pilote GT500 : « L’approche SUPER GT est totalement différente. Le GT500 fait la part belle aux pneumatiques. Ici, on parle plus de BOP avec un pneu qui reste identique. On doit donc travailler autour du pneu. »

Le natif de Pescara est ravi du fonctionnement de la version Evo de la Lamborghini Huracan : « J’ai fait partie du développement de la version Evo dès le début. Le design est semblable à l’ancien, c’est plus ce qui ne se voit pas qui a changé. Chaque année, l’auto a progressé et avec cette Evo, l’objectif était d’avoir une auto plus polyvalente, ce qui est le cas. On a maintenant une Huracan GT3 qui plait à tous les pilotes, qu’ils soient professionnels ou gentlemen. »