4 mars 2014, la Porsche 919 Hybrid se dévoilait à Genève. Cinq ans plus tard…

En moins de 2000 jours, Porsche a changé son fusil d’épaule. Le 4 mars 2014, la marque allemande présentait sa 919 Hybrid au public au Salon de Genève. Cinq ans (et deux jours) plus tard, une page se tourne avec le remplacement du compte Twitter Porsche LMP1 par Porsche Formula E, un peu comme si on effaçait une partie de l’histoire. 

Le 12 juin 2013, Timo Bernhard effectuait le premier roulage de la 919 Hybrid à Weissach. Le 5 mars 2019, c’est Neel Jani qui s’est occupé de boucler les premiers kilomètres au volant de la Porsche Formula E. Il y a cinq ans, on nous vantait les mérites de l’hybridation et c’est maintenant l’électrique qui devient « bankable » pour les constructeurs.

Fritz Enzinger, en charge du programme LMP1, déclarait le 12 juin 2013 : « La LMP1 a effectué ses premiers tours plusieurs semaines plus tôt que prévu. Nous respectons les délais. Notre nouvelle équipe a travaillé avec le plus grand soin que pour que ce véhicule extrêmement complexe soit mis en piste le plus rapidement possible. Cela nous laisse quelques semaines supplémentaires pour plus de tests et de développement. A partir de 2014, les réglementations sont basées sur l’efficacité. Cela rend la concurrence entre ingénieurs plus intéressante et présente de nouveaux défis. » 

Cinq ans plus tard, Fritz Enzinger est devenu vice-président de Porsche Motorsport, avec comme mission de faire briller la marque sur un nouveau challenge : « Le groupe motopropulseur Porsche pour la Formula E, développé récemment, a connu son baptême du feu. C’est un jour important pour toutes les personnes impliquées dans ce projet. Un grand merci à tous ceux qui ont mis leur coeur et leur âme dans la construction du groupe motopropulseur et de la voiture au cours des derniers mois en rendant possible la réussite de ce premier roulage. Nous avons encore beaucoup de travail à faire pour faire notre entrée officielle en Formula E, mais un premier pas important a été franchi. Nous allons maintenant nous concentrer pleinement sur nos efforts à nous familiariser avec les défis particuliers de la Formula E. » 

Rendez-vous dans cinq ans pour vanter les mérites d’une nouvelle technologie…