24H Daytona : Les infos du jeudi soir…

– L’iMSA a quelque peu revu la Balance de Performance de la catégorie Prototype. Ce changement concerne uniquement la Cadillac DPi-V.R qui voit son angle minimum d’aileron arrière modifié. Le législateur a précisé qu’une erreur s’était glissée dans la BOP publiée la semaine passée.

– Hurley Haywood sera chargé de donner le départ des 24 Heures de Daytona 2017 ce samedi à 14h30 (heure locale). Haywood compte cinq succès au Rolex 24 : 1973, 1975, 1977, 1979, 1991. Il partage son nombre de victoires avec Scott Pruett, qui est en lice cette année pour la victoire en GTD.

– Plusieurs prototypes connaissent quelques pépins électriques depuis le début du meeting. Toutes les autos de la catégorie sont soutenues par Cosworth, exception faite des deux Mazda RT24-P qui utilisent un système Motec et Life Racing Systems.

– Inscrit sur les deux Nissan-Onroak DPi/Tequila Patron ESM, Brendon Hartley doit toutefois se concentrer sur la #22.

– Le championnat IMSA Prototype Challenge ne débutera qu’à Sebring lors du prochain rendez-vous IMSA. La grille n’est pas encore définitive, mais on devrait y voir de 8 à 12 Ligier JS P3.

– La nuit va être courte chez DragonSpeed qui remonte une ORECA 07. Par chance (si tant est qu’on puisse appeler cela de la chance), l’équipe américaine dispose de deux châssis sur place. Les mécaniciens vont travailler une bonne partie de la nuit pour remonter la monture de Lapierre/Duval/Hanley/Hedman.

– L’histoire de Corvette Racing a débuté ici-même à Daytona en 1999. Depuis cette date, le team a participé à 170 évènements à travers le monde avec 102 victoires à la clé. Corvette Racing reste sur un doublé historique à Daytona avec un écart sous le damier de 0,034s.

– On ne peut pas dire que les Mercedes-AMG GT3 aient été à la fête durant la qualification. Cooper MacNeil, pilote de la GT3 du WeatherTech Racing qui partira de la 24e place, à une explication : « Suite au dernier changement de BOP, nous avons perdu de 10 à 12 km/h par rapport aux autres autos. Cela nous tue sur les lignes droites. Je peux très bien me rendre compte comment nous sommes lents. Ce n’est pas un peu, mais beaucoup. La bonne nouvelle est que la voiture est assez rapide dans l’infield. »