Giorgio Sanna (Lamborghini Squadra Corse) : « Un vrai résultat d’équipe »

La saison 2017 a vu pas moins de 60 Lamborghini Huracan GT3 en découdre dans les différents championnats à travers le monde. Avec 8 couronnes décrochées (3 Equipes et 5 Pilotes), la GT3 de Sant’Agata a brillé en Europe, en Asie et aux Etats-Unis même si tous les titres ont été raflés en Europe. Les derniers titres en date sont ceux ramenés par Giovanni Venturini et Imperiale Racing en International GT Open. A l’heure où on parle de plus en plus d’une arrivée de la marque italienne en GTE, Giorgio Sanna, patron de Squadra Corse, a fait le point sur la saison écoulée.

Que retenez-vous de cette campagne 2017 ?

« On peut dire qu’elle a été bonne à tous les niveaux. Nos clients ont fait preuve d’une belle compétitivité tout au long de l’année. Entre la Blancpain GT Series, l’Italian GT, la Michelin Le Mans Cup et l’International GT Open, la Lamborghini Huracan GT3 a décroché de nombreuses victoires et titres. Nous sommes pleinement satisfaits car ce n’est que notre 2e année en tant que service compétition-client. Ce n’est pas seulement la voiture, c’est aussi les équipes, les pilotes et toute l’organisation qui a été mise en place. Briller en Blancpain GT Series dans un championnat qui est certainement le plus relevé au monde en termes de GT3 ne peut que nous ravir. C’est un vrai résultat d’équipe. »

Il faut s’attendre à voir de nouvelles équipes à rouler en Huracan GT3 en 2018 ?

« Nous avons une soixantaine d’autos en piste et bien sûr nous avons des discussions avec de nouvelles équipes. Le Team Rosberg est déjà annoncé en ADAC GT Masters. On discute avec des teams importants et certains de nos clients pourraient aligner plus d’autos. La voiture n’évoluera pas en 2018. »

On entend dans les paddocks que l’arrivée du Team Rosberg en Lamborghini est pour préparer les débuts de Lamborghini en GTE en 2019. La rumeur est fondée ?

 » (Il sourit). Le programme GTE n’est pas confirmé à ce jour. La décision se prendra dans un proche avenir. C’est trop tôt pour évoquer le sujet et de savoir quelle équipe fera rouler l’auto si tant est qu’il y est une GTE. Ce que je peux dire, c’est que nous sommes fiers d’avoir le Team Rosberg comme client. »

La Lamborghini Huracan GT3 brille en sprint et en endurance. Le focus sera mis sur les classiques à Daytona et Spa ?

« Nous voulons gagner ces deux courses chaque année. Jusqu’à maintenant, cela n’a pas pu se faire mais croyez-moi que tout va être mis en oeuvre pour décrocher ces deux courses majeures. »

Les 24 Heures du Nürburgring feront partie du menu avec une auto officielle ?

« Nous verrons à l’avenir mais pour le moment ce n’est pas prévu. Nous avons quelques clients qui sont intéressés à titre privé. Cette course est si différente des autres qu’elle ne peut pas se préparer à la légère. »

Le marché asiatique va lui aussi se développer ?

« C’est un marché très important pour Lamborghini. La Blancpain GT Series Asia se développe grâce à l’organisation de SRO. Nous avions quatre autos cette année avec de jeunes pilotes soutenus par Lamborghini. C’est une chance pour eux de rouler sur des circuits F1. »

Lamborghini sera présent en Intercontinental GT Challenge ?

« Nous évaluons la chose avec nos clients sachant que disputer l’intégralité de la saison n’est pas évident. Nous serons là à Spa et Suzuka. On regarde aussi pour Bathurst. »

Vos clients rempileront aux Etats-Unis ?

« Dream Racing doit poursuivre en Pirelli World Challenge et Paul Miller Racing en IMSA. Des discussions sont en cours avec d’autres équipes. »

La nouvelle Huracan Super Trofeo commence à séduire ?

« 50% des autos pour 2018 sont déjà vendues. La plate-forme est très bonne, ce qui me rend confiant. La nouvelle Super Trofeo sera bien plus agréable pour les gentlemen. Nous allons nous employer à faire grossir le championnat asiatique. »

Lamborghini reste en dehors du GT4. Les choses pourraient évoluer ?

« Proposer un nouveau produit demande un soutien total. On ne peut pas se permettre de faire les choses à moitié. Squadra Corse est déjà très occupé avec le GT3 et le Super Trofeo. Il y a aussi les Super Trofeo qui roulent en dehors du championnat. La catégorie GT4 ne fait pas partie de notre stratégie pour le moment. »

Le DPi non plus ?

« Lamborghini est bien en GT et il n’y a pas de raison que les choses changent. On se concentre pleinement sur la compétition-client. »