Modifier la taille de la police


Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 10 messages ]
Auteur Message
 Sujet du message: 1905 : 24 heures de Columbus (Ohio)
MessagePosté: 08 Avril 2013, 22:14 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
Quelle est, d'après vous, la plus ancienne course automobile du monde disputée sur 24 heures ?

Après quelques recherches sur le moteur Nova et les courses sur ovales, je suis tombé, dans les méandres du Net sur un article concernant, apparemment, la plus ancienne course de 24 heures au Monde.

http://www.motorsport.com/history/news/ ... hour-race/

Les curieux trouveront une version française de cet article dans ce post.


Dernière édition par sombrero le 02 Mai 2013, 06:23, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 08 Avril 2013, 22:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mars 2009, 12:38
Messages: 5875
Déjà, certitude, ce ne sont pas les 24 Heures du Mans ;) Le Bol d'Or a eu lieu au moins un an avant de mémoire car si je ne me trompe pas, au début, le Bol d'Or était ouvert aux autos.

_________________
Tombé dedans en 1975, depuis les effets sont permanents...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 09 Avril 2013, 10:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Mars 2009, 13:46
Messages: 658
Localisation: Paris
Brooklands, 1907.
En fait, 2 courses consécutives de 12 heures coupées par 8 heures de parc fermé.

_________________
Kloobik Racing Digital Art : Vos toiles et posters Racing


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 09 Avril 2013, 19:31 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
Pas mal Brooklands 1907, mais j'ai une épreuve encore plus ancienne disputée sur 24 heures sans interruption et avec 15'000 spectateurs qui ont suivi l'arrivée...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 23 Avril 2013, 20:00 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
La première épreuve automobile de 24 heures au monde (1).
Par A. Micheal Knapp, 1979 traduit par Sombrero, 2013

Les courses motorisées de 24 heures : tests d'endurance pour les hommes et les machines. Des feux d'éclairage qui percent la nuit. Des feux de position rouges qui se réduisent au loin à des têtes d'épingles. Boue. Romance. Grosses réparations en dizaines de minutes. Chance, stratégie, organisation parfaitement programmée, endurance : LE MANS, DAYTONA, COLUMBUS...

COLUMBUS ? Oui, Columbus dans l'Ohio ! La première course automobile de 24 heures s'est déroulée sur ce que le "Columbus Sunday Dispatch" appellait le splendide et fameux long tracé ovale du Columbus Driving Park. C'était une piste en terre (DIRT) pour les courses de chevaux et qui était située, à l'époque, à l'est de Bryden Road.

L'automobile elle-même sortait à peine de son enfance. Dix ans plus tôt, la première course automobile était disputée entre Paris et Bordeaux et remportée par Boulanger sur une Panhard-Levasseur à la moyenne de 15 miles à l'heure (plus de 24 km/h). Au moment où les 24 heures de Columbus étaient organisés, la société FORD MOTOR COMPANY était âgée de deux ans seulement et elle n'avait produit son premier véhicule qu'un peu plus d'un an auparavant.

1905 : les 24 HEURES DE COLUMBUS débutent le 3 juillet à 15h20 au coup de pistolet du secrétaire du Gouverneur Myron T. Herrick pour se terminer, un jour plus tard, le 4 Juillet, jour de la Fête nationale américaine. Jamais personne n'avait tenté une pareille aventure à l'exception des records de distance établis sur une durée de 24 heures par un seul véhicule. En 1905, le record s'établissait à 1015 miles (1633 km) après 24 heures.

Quatre voitures, dont une construite à Columbus, ont été engagées dans la grande course de 24 heures. Finalement, seulement trois d'entre elles seront en lice. En effet, Roy Repp qui aurait du prendre le volant d'une WHITE STEAMER déclarait forfait suite à une intervention chirurgicale subie la veille de la course.

Les autres compétiteurs étaient Charles et George Soules. Charles était le pilote principal sur une POPE-TOLEDO qui appartenait à C. Edward Born; Lee Frayer, constructeur de la FRAYER-MILLER d'Oscar Lear et l'équipe de Ballenger (ou Ballinger?) et Feasel au volant de la PEERLESS de Louis Hoster. Curieusement aucun compte-rendu ne mentionne les prénoms de MM. Ballenger et Feasel, pourtant tous les deux étaient natifs de Columbus.

La Frayer-Miller avait été assemblée à Columbus par son pilote Lee Frayer. Elle a été conduite sur toute la distance ou presque par un seul pilote : son constructeur. Un des plus fameux pilotes américains des temps héroïques, Barney Oldfield a conduit la Peerless pendant une heure, à minuit, après neuf heures de course alors qu'il ne figurait pas dans la liste des engagés de cette épreuve de longue durée.


Dernière édition par sombrero le 24 Avril 2013, 20:00, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 23 Avril 2013, 20:00 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
La première épreuve automobile de 24 heures au monde (2).
Par A. Micheal Knapp, 1979 traduit par Sombrero, 2013

ONZE ÉPREUVES DE SUPPORT

Barney Oldfield et des pilotes reconnus tels que Charles Burman, Earl Kiser, Dan Canary et d'autres étaient à l'affiche des différentes courses de support. Il y avait un total de onze épreuves, certaines se déroulant avant l'épreuve principale de 24 heures et d'autres après. Une des courses de support était le Columbus Motor Derby disputé en deux manches plus une finale sur une distance sprint de cinq tours soit 5 miles pour un prix de 2000$ -en or-.

Il est étonnant de voir quelle était la valeur de 2000$ en 1905 ! La première manche disputée a été remportée par Barney Oldfield dans sa Peerless "Green Dragon" qui était à l'époque, la première voiture de course que de nombreux américains ont vu pour la première fois de leur vie. Deuxième : Dan Canary sur sa Thomas Tornado. Oldfield a parcouru le dernier mile en 55 secondes soit à la moyenne de 65,45 miles à l'heure (105,325 km/h). Earl Kieser sur sa Winton Bullet remporte la seconde manche qualificative, toutes deux disputées avant la course de 24 heures.

C'était une Winton Bullet, en l'occurence, qui avait établi le record du monde de vitesse à 68,96 miles par heure (110,974 km/h) deux ans plus tôt sur les sables de Daytona Beach. Elle était pilotée par son constructeur Alexander Winton durant ce record.

Une autre épreuve disputée le 3 juillet avant le départ des 24 heures était une course "nouvelle" de voitures de tourisme, une sorte de parcours d'obstacles plutôt qu'une véritable course. De grandes voitures de tourisme étaient à l'arrêt, moteurs coupés et chargées de passagers. Les moteurs étaient démarrés à la manivelle et les voitures s'élancaient pour deux tours sur l'ovale d'un mile (1609,25 m) en déposant un passager au 1/4, 1/2, 3/4 du traçé. Le second tour, de nouveaux arrêts pour réembarquer cette fois les passagers déposés au tour précédant. Cette épreuve de 2 miles a été remportée par Charles Soules avec sa Pope-Toledo, précédant William Frisbie sur une Oldsmobile et F.E. Avery, fondateur de ce qui deviendra Avery Pontiac, sur sa Franklin, une autre automobile fabriquée sur place à Columbus. La Franklin sera disqualifiée pour avoir manqué deux de ses arrêts obligatoires.

La finale du Columbus Motor Derby sera disputée le mardi 4 juillet après l'arrivée des 24 heures. On retrouve dans l'Ohio State Journal les explications données par Oldfield pour l'inhabituel départ décalé de cette manche finale. Les conditions de la piste, toute retournée par la course de 24 heures, étaient trop dangereuses pour permettre un départ côte-à-côte. Oldfield s'élancera depuis la marque du 1/2 mile et Kiser depuis le poste de départ.

Earl Kiser remporte la course et ses 2000$ de récompense en or. La vitesse moyenne sur les cinq tours de l'épreuve s'élevant à 61,14 miles à l'heure (98,390 km/h).

Le jour suivant, les journaux de Columbus révèleront que l'épouse d'Oldfield avait déposé une plainte contre son époux au bureau du Shérif. Oldfield avait été vu en compagnie d'une femme qui n'était pas son épouse à l'hôtel Chittenden de la ville selon plusieurs témoins les 1, 2 et 3 juillet de cette même année.

Les nouvelles circulaient rapidement en 1905 ! Oldfield monta dans son bolide et perdit, largement, le Derby, d'un quart de mile...


Dernière édition par sombrero le 25 Avril 2013, 20:00, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 23 Avril 2013, 20:00 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
La première épreuve automobile de 24 heures au monde (3).
Par A. Micheal Knapp, 1979 traduit par Sombrero, 2013

LES 24 HEURES DE COLUMBUS

Les trois participants de l'épreuve de longue durée s'élancent de la ligne de départ à 15h20 le 3 juillet 1905 et échangent rapidement leur position. Cette épreuve n'était pas dotée d'un prix en espèces comme pour le Columbus Motor Derby mais d'une coupe en argent, estimée à 500$, mise en jeu par les brasseries Hoster-Columbus Associated Breweries.

Les journaux de Columbus ont garanti que le tracé serait régulièrement arrosé (poussière). Un journaliste de l'Ohio State Journal décrit le circuit en ces termes : la piste du Driving Park a été illuminée à l'aide de cinquante lampes à arc électrique et tous les préparatifs ont été faits pour battre le record de distance sur 24 heures. Les coureurs entameront une lutte acharnée dès le coup de feu de départ tiré du pistolet du Gouverneur jusqu'au lendemain à la même heure s'arrêtant juste pour ravitailler en essence et changer les pneus usés jusqu'à la corde. Tel était le plan prévu, mais les premiers arrêts non-planifiés eurent lieu dès le début de la course.

Le premier leader de la course était la Peerless qui appartenait à Louis Hoster, propriétaire de la brasserie de Columbus qui offrait le trophée de la course d'endurance. Peu avant le terme des premières heures, la Peerless explosait un pneu en rentrant aux stands. La voiture percutait la clôture en bois. L'impact avait plié la manivelle et détruit le radieateur. Les réparations ont débuté sur le champ. La Pope-Toledo de Georges Soules s'était emparée du commandement avant d'être la victime d'un accident similaire dans l'heure. Soules n'aurait pas pu mieux programmer son accident s'il l'avait voulu.

La Pope-Toledo était aussi victime, à son tour, d'ennuis de pneumatiques. Elle sortait de la piste au virage deux dans la barrière extérieure et fauchait près de 100 pieds (30 m) de clôture avant de se retourner dans le fossé.

La une du "Columbus Evening Dispatch" titrait le 4 juillet : "La voiture Pope-Toledo s'écrase dans la barrière extérieure. Elle est reconstruite en quelques minutes". L'arrêt au stand devait valoir le détour. Le châssis est immédiatement redressé, un nouveau radiateur est installé et de nouveaux pneus sont montés, le tout en 60 minutes chrono.

Lorsque la Peerless et la Pope-Toledo reprennent la piste à 22h00, la Pope-Toledo était toujours en tête avec 50 miles d'avance. Charles Soules, qui avait participé à une manche du Columbus Motor Derby avant la course de 24 heures relayait son frère après l'accident de ce dernier.


Dernière édition par sombrero le 26 Avril 2013, 20:00, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 23 Avril 2013, 20:01 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
La première épreuve automobile de 24 heures au monde (4).
Par A. Micheal Knapp, 1979 traduit par Sombrero, 2013

Ballinger ne perdait pas de temps et parvenait à se rapprocher de la Pope-Toledo qui menait encore la danse avec une faible marge de 7 miles à 21h00. Mais la chance de la Frayer-Miller ne devait pas durer puisqu'à 21h20, une pierre arrachée au revêtement de la piste cassait trois dents d'un pignon ainsi que la chaîne de transmission. La voiture était remorquée au garage de son propriétaire pour effectuer des réparations. Cette voiture ne reprendra la course qu'à 4h00 du matin à plus de 270 miles du leader.

La première moitié de la course a été disputée à une allure folle, les voitures étant plus rapides de 6 miles par heure (presque 10 km/h) par rapport au record du monde de distance. Mais, à cause du temps perdu lors des réparations, la course se terminera en deça du record de distance après 24 heures.

Il est intéressant de noter que la Frayer-Miller construite à Columbus était la première voiture à refroidissement à air construite aux Etats-Unis et la seule de ce type en lice dans cette épreuve. Les sceptiques pensaient que le véhicule avait beaucoup de risque de s'enflammer spontanément avant la mi-course. En fait, sans un changement de chaîne de transmission, cette voiture aurait probablement gagné cette épreuve.

C'est une foule de 15000 personnes, pas mal pour 1905, qui suit l'arrivée de la course de 24 heures le 4 juillet dans l'après-midi. La satisfaction de remporter la première épreuve de 24 heures de l'histoire revient aux frères Soules et à leur Pope-Toledo qui ont parcouru 828,5 miles (1333,263 km). Seconde avec une distance de 728,6 miles (1172,500 km) la Frayer-Miller a repris 150 des 250 tours qu'elle concédait à 4h00 du matin. La Peerless terminait dernière largement derrière la voiture classée en deuxième position.

La première course d'endurance de 24 heures au monde se terminait aussi avec un record original : les trois voitures au départ terminant cette épreuve soit le 100% des participants à l'arrivée. Un autre record allait aussi faire date : celui du premier protêt déposé durant une course de 24 heures. Rien de nouveau sous le soleil comme on dit, le protêt est aussi vieux que la course automobile elle-même.

Les propriétaires des voitures classées deuxième et troisième Louis Hoster et Oscar Lear déposèrent une réclamation. Ils expliquèrent que, selon eux, la Pope-Toledo était une voiture de course construite directement par l'usine et qui était d'ailleurs la propriété de l'usine elle-même et non de son "entrant".

Le protêt a été rejeté et on ne sait pas si la caution de 10$ a été rendue ou non.

Dans les courses de support qui se disputaient après l'arrivée des 24 heures, Lee Frayer au volant de la Frayer-Miller qui venait de terminer deuxième des 24 heures s'imposait dans le "three-mile open" en précédant deux Franklin. Dans la course suivante, une course à handicap de 5 miles, Frayer se classe deuxième derrière la Franklin de Hoster suivi par deux autres Franklin et une Oldsmobile.

La course de motocyclette de 5 miles était remportée par George Stream au guidon d'une Indian.

Donc, COLUBUS (Ohio) mérite, bel et bien, sa place dans l'histoire des courses de 24 heures au côté du MANS ou de DAYTONA...


Dernière édition par sombrero le 27 Avril 2013, 21:00, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 23 Avril 2013, 20:01 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
La première épreuve automobile de 24 heures au monde (Bonus).
Par A. Micheal Knapp, 1979 traduit par Sombrero, 2013

Je n'ai pas encore trouvé de matériel original (photo, video) sur la course en question. Mais je suis sur une piste...


Dernière édition par sombrero le 02 Mai 2013, 06:29, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Plus ancienne course de 24 heures au monde ?
MessagePosté: 27 Avril 2013, 21:11 

Inscription: 24 Mars 2009, 23:08
Messages: 457
Pour ceux qui sont intéressés par l'article original reposté en mars 2005

http://www.motorsport.com/history/news/ ... hour-race/

Une deuxième épreuve de 24 heures a été organisée aux Etats-Unis la même année :

November 14, 1905
Indiana Fairgrounds 1-mile Dirt Track, Indianapolis, Indiana
24-Hour Trial run
Winners: F.W. Clemens/Chas. Merz (National)
1094.75 miles @ 45.7 mph

1906
Pas d'épreuves.

1907
Point Breeze (May 25) J. L. Brown & Robert Maynes, Autocar, 791 miles, 33.0 mph
Point Breeze (June 29) H. Mitchener & Ralph Mulford, Lozier, 717 miles, 30.0 mph
Brighton Beach (August 9) Montague Roberts, Thomas, 997 miles, 41.5 mph
Morris Park (September 6) Paul Lacroix & Maurice Bernin, Renault, 1079 miles, 44.8 mph
Morris Park (September 28) Cedrino & Parker, Fiat, 964 miles, 41.0 mph
Detroit (June) Frank Kulick & Bert Lorimer, Ford (Model K), 1135 miles, 47.29 mph
St. Louis, Mo. (July 4) Bob Burman, Jackson
Harlem, Chicago, Ill. (July 11) Charles A. Coey, Thomas Flyer

1908
Brighton Beach (September 11) - Mulford & Cobe, Lozier, 1107 miles, 46.5 mph
Brighton Beach (October 3) - Robertson & Lescault, Simplex, 1177 miles, 49.0 mph
Milwaukee (September 26) - Drach & Leiser, Locomobile, 993 miles, 41.4 mph

1909
Brighton Beach (July 31) - Robertson & Poole, Simplex, 1091 miles, 46.9 mph
Brighton Beach (August 28) - Basle & Raffalovitch, Renault, 1050 miles, 43.7 mph
Brighton Beach (October 15) - Mulford & Patschke, Lozier, 1196 miles, 49.6 mph

1910
Brighton Beach (May 14) - Basle & Poole, Simplex, 1145 miles, 47.7 mph
Brighton Beach (August 25) - Al. Poole & Cyrus Patschke, Stearns, 1253 miles, 52.0 mph

Bon week-end à tous !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 10 messages ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron